Mardi 30 Novembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Stupéfiants. Prison ferme pour les quatre prévenus dans l'affaire du « Drive de Vivy »

Ce mardi 27 avril, quatre trentenaires vivant sur l'aire d'accueil des gens du voyage de Vivy ont été condamnés à des peines d'emprisonnement pour trafic de stupéfiants sur ce qui est connu comme le « Drive de Vivy ».

IMG


Dans le courant du mois de mars, les gendarmes avaient mené une opération coup de filet sur l'aire d'accueil des gens du voyage de Vivy, dans le cadre d'une affaire de trafic de stupéfiants (relire notre article) après de longs mois d'enquête. Entendus une première fois dans le cadre d'une comparution immédiate devant le tribunal de Saumur, les 4 prévenus avaient demandé un report d'audience, afin de préparer leur défense. C'est donc ce mardi 27 avril que les 4 hommes de 37, 30, 33 et 34 ans comparaissaient. En résumant l'affaire lors de l'audience, la présidente du tribunal, Myriam de Crouy-Chanel, expliquait que l'aire d'accueil de Vivy est connue dans la région et au-delà comme « une véritable plaque tournante pour la vente de produits stupéfiants », notamment du cannabis, de la cocaïne et de l'héroïne. Elle est appelée dans le milieu « La Place ». « Les clients arrivent en voiture sans même appeler à l'avance, ils entrent sur l'aire, demandent la drogue qu'ils souhaitent et on vient les servir, soit directement dans leur voiture, soit ils entrent dans les caravanes. Il s'agit d'une sorte de Drive. « Il y a toujours de la drogue de disponible, tout est pesé sur place », indiquent des personnes entendues dans le cadre de l'enquête. Le réseau est bien organisé, puisqu'il n'y a rien qui se fait par téléphone donc pas de trace », a expliqué la présidente.

Jusqu'à 70 véhicules par jour

Durant l'audience, les quatre prévenus ont tenté des minimiser leur implication, malgré une foultitude de témoignages à charges, de vidéos, d'écoutes téléphoniques. Ils ont indiqué tous être des consommateurs importants de drogues, même des plus dures, comme la cocaïne et l'héroïne qu'ils consomment jusqu'à un gramme par jour. Ils estiment avoir dépanné de temps à autre des connaissances qui leur redonnaient ensuite de la drogue. « Pourtant les témoignages font bien état de ventes et vous citent nommément », indique la procureur de la République, Alexandra Verran. Tous sont déjà bien connus de la justice pour des faits divers de vols, recels, conduite sans permis, conduite sous stupéfiants. Certains ont même déjà fait de la prison où ont sur leur tête des peines de sursis venant d'autres condamnations. Selon l'enquête, ils achèteraient la drogue régulièrement soit dans le quartier du Chemin Vert soit à Tours pour l'un d'entre eux et achèteraient environ pour 2 000 euros de marchandise chaque mois. « Durant l'enquête des gendarmes, plus de 160 véhicules différents de consommateurs/acheteurs ont été identifiés sur la période de septembre 2020 à janvier 2021. Avec parfois plus de 70 véhicules par jour. C'est donc un trafic d'ampleur sur un site où se trouvent des familles. Certains témoignages soulignent même que la drogue se trouvait dans les caravanes à la vue et à la portée des enfants », s'offusque la procureur.

Il faudra que les élus se saisissent du problème

Il s'agit du quatrième démantèlement de trafic sur ce lieu. Un endroit qui serait particulièrement propice à ce genre de trafic, selon la procureur qui en appelle aux élus. « Ce n'est pas un hasard si tant d'opérations sont menées sur cette aire d'accueil. L'endroit est mal pensé, il est proche des bois, à l'écart, parfait pour de la vente de drogue. Celui-ci a été démantelé à maintes reprises, mais à chaque fois quelqu'un vient reprendre la tête du trafic. Il faudrait vraiment que les élus et le préfet revoient l'agencement de cette aire de manière à freiner le trafic. C'est un lieu de revente connu nationalement. Des personnes d'Indre-et-Loire, de la Vienne, des Deux-Sèvres viennent jusqu'ici pour se fournir. » Elle précise également que depuis leur interpellation en mars, un nouveau trafic a émergé dans les bois juste à côté de cette aire, telle l'hydre de Lerne.

Des peines d'un à deux ans de prison

Finalement, les quatre prévenus ont été condamnés à des peines de prison ferme. Un premier a été condamné à 18 mois d'emprisonnement, un autre à la même peine à laquelle viennent s'ajouter 6 mois de sursis d'une autre condamnation, le troisième a été condamné à 6 mois plus 6 autres de sursis d'une autre peine et enfin le dernier à 2 ans d'emprisonnement.

3 commentaires :


Commentaire de ocedar

28/04/2021 18:15:23

Bravo à notre gendarmerie, pour avoir démantelé ce réseau une 4e fois, et qui repousse déjà ; à quand un vrai ménage dans ce milieu opaque, violent ? De quoi vivent-ils, souhaitent ils s'insérer, et comment, que font ils de leurs journées, en dehors de trafics de drogue, crimes en tous genre, esclavagisme, vols de cuivre et autres cambriolages, recels d'arme. Contrôles surprise de routine bienvenus : mieux vaut prévenir que guérir.



Commentaire de gadjo

29/04/2021 13:17:10

Pas de stigmatisation vous diront nous gauchistes. Ils ne sont pas tous à mettre dans le même panier selon nos bien pensants !!! Mais encore une fois je constate que cela se passe près des caravanes !!!



Commentaire de Bertrand49

01/05/2021 15:16:15

Merci à la CAF de leur avoir payer leurs caravanes (tous les 5 ans) Une chance pour la France diront les bobos gauchisants....



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ