Mardi 07 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Vivy. Une mère lance un appel à l'aide pour son fils malade

Elodie Lemée, vivant à Vivy, vient de lancer une cagnotte en ligne pour l'aider à financer un logement lors de l'opération de son fils de 6 ans atteint d'une maladie rare. Il devra se faire hospitaliser durant plusieurs mois sur Paris dans le courant du mois de mai.

IMG


Thyméo est né en 2014, malheureusement très vite les choses se compliquent pour lui et sa famille vivant sur la commune de Vivy. Dès sa naissance le petit Thyméo ne va pas bien, il passe des semaines et des mois en hospitalisation. Puis, quelques jours avant ses 2 ans, le verdict tombe. Thyméo à un déficit MAGT1 X-MEN. Cela signifie que le garçon est susceptible d'attraper la mononucléose, puisque son organisme n'est pas immunisé contre cette maladie. Il s'agit d'une maladie très rare, puisqu'il est le premier cas en France. Aujourd'hui 3 autres ont été découverts, et 7 ont été relevés aux États-Unis. La mononucléose peut provoquer d'importants maux de gorge, de la fatigue, de la fièvre, des courbatures…

Une greffe possible

La mère de Thyméo se retrouve seule à devoir s'occuper de lui et de sa sœur Alycia (13 ans). Elle alterne sans cesse entre travail, vie de famille, soins… Pendant ce temps, la maladie est toujours là et elle progresse. En juillet 2019, le garçon retourne faire des tests et les médecins découvrent qu'il est porteur du virus de la mononucléose. « Étant trop faible pour se défendre son organisme l'intègre et vit avec », explique Élodie Lemée, la maman. Les médecins envisagent alors de lui faire une greffe de moelle osseuse, afin d'éradiquer le virus de son organisme. Après des tests sur la famille, ils révèlent que sa sœur Alycia est compatible pour la greffe. « Il s'agira alors du premier cas de greffe avec cette maladie », indique la mère. Début avril, la famille repart à l'hôpital Necker à Paris pour des examens de prégreffe. Celle-ci devrait avoir lieu en mai, si les conditions sanitaires le permettent.

Une cagnotte en ligne

Cependant, la maman souligne que l'aggravation de la santé de son fils depuis quelque temps ne lui permet plus de retrouver au travail. « Je me suis retrouvée en arrêt en octobre 2020, je suis à bout et je n'arrive plu à tout encaisser, pour les rendez-vous de mon fils, sa garde quand il ne peut pas aller à l'école... Aujourd'hui retourner travailler me devient impossible et je n'arrive plus à assumer tous les frais : scolaires, gardes, aides à domicile, certains frais médicaux et autres factures de la vie courante... » C'est pourquoi elle vient de lancer une cagnotte, afin de l'aider, notamment pour financer un logement proposé par l'association Iris à Paris (300 € par mois). En effet, l'hospitalisation peut durer de 3 à 6 mois après cette opération. « Par cette cagnotte, je voudrais simplement leur offrir un monde meilleur malgré́ la maladie sans me soucier de toutes ces dépenses », conclut-elle. À ce jour, la collecte se monte à près de 1 500 euros.

Infos pratiques : Retrouvez toutes les informations sur la page Facebook Tous pour Thyméo. Lien vers la cagnotte : https://www.leetchi.com/c/tous-pour-thymeo-50lk3gm...


2 commentaires :


Commentaire de Soutien à cette maman, à son fils et à sa soeur

23/04/2021 19:48:04

Si tous les élus de l'agglomération donnaient un peu pour ce petit garçon, ce serait bien. Tous les meilleurs souhaits à cette petite famille. Je leur envoie des ondes positives. Et un gros bisou à Thyméo.



Commentaire de Solidarité ♡♡♡

25/04/2021 19:45:17

Si ont pensaient d'avantage aux personnes malades qui coûtent de l'argent pour se soigner,et qui pourraient être aidées !!!!!! que d'assister des fainéants et des cas sociaux .........là ça serait de la vraie solidarité .......



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ