Mardi 18 Janvier
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Maine-et-Loire. "Petites Villes de Demain", 5 communes du Saumurois éligibles

Partenaires du programme national « Petites Villes de Demain » (PVD) porté par l'Etat et piloté par l'Agence nationale de la cohésion des Territoires (ANCT), la Banque des Territoires et le Département se mobilisent au service des territoires de l'Anjou. 15 villes ont été retenues pour intégrer ce programme, dont 5 en Saumurois : Allonnes, Baugé-en-Anjou, Candé, Chalonnes-sur-Loire, Doué-en-Anjou, Durtal, Gennes-Val-de-Loire, Les Hauts d'Anjou, Mauges-sur-Loire, Longué-Jumelles, Lys-Haut-Layon, Montreuil-Bellay, Noyant-Villages, Ombrée d'Anjou, Segré-en-Anjou Bleu.

IMG


Reconnus comme interlocuteurs de proximité, le Département de Maine-et-Loire et la Banque des Territoires s'engagent dans un partenariat de consolidation du maillage local, essentiel à la cohésion sociale et à la solidarité territoriale. Le Département apportera aux villes bénéficiaires du programme « Petites Villes de Demain », les financements proposés par la Banque des Territoires pour leurs études stratégiques, pré-opérationnelles ou thématiques, sur la base d'une enveloppe globale de 480 000 € sur les 3 premières années de ce programme d'une durée de 6 ans (jusqu'en 2026). Cette mobilisation de la Banque des Territoires s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre opérationnelle du plan de relance de la Caisse des Dépôts et dans son action en faveur de territoires plus attractifs, plus durables, plus connectés et plus inclusifs. Pour le Département, ce partenariat prolonge son engagement de plusieurs années au service de la revitalisation des centres-bourgs pour consolider un maillage local essentiel à la cohésion sociale et à la solidarité territoriale. Le Département a ainsi construit dès 2014 des outils pour faciliter la réflexion des élus du territoire et des intercommunalités en faveur d'un urbanisme durable : « Anjou Coeur de Ville » et « Anjou Coeur de Village ». Ce sont des dispositifs qui permettent l'accompagnement des territoires connaissant des problématiques de dévitalisation de leurs centres. Grâce à son expérience, le Département est donc un acteur indispensable de proximité pour les communes et leur intercommunalité, cibles du programme des « Petites Villes de Demain ».

Le programme Petites Villes de Demain

« Petites villes de Demain » est un programme national d'appui à la redynamisation des petites villes rurales de moins de 20 000 habitants et présentant des signes de vulnérabilité. Nouvel instrument au service du Plan de relance, ce programme a pour objectif de renforcer les fonctionnalités des petites villes afin d'améliorer le cadre de vie en milieu rural et de conforter leur rôle éminent dans la transition écologique et l'équilibre territorial. Ce programme articule des moyens d'actions locaux et nationaux, pour permettre aux petites villes lauréates de se doter d'un projet global de revitalisation et de le piloter sur la durée du mandat municipal. « Petites Villes de Demain » s'inscrit ainsi dans le prolongement des actions engagées par l'Etat et les collectivités depuis plusieurs années (expérimentation centres-bourgs, programmes « Action Coeur de Ville » et « Territoires d'Industrie »), avec l'appui de la Banque des Territoires, en vue d'accompagner les dynamiques locales et relancer au travers de programmes d'appuis nationaux une politique ambitieuse d'aménagement du territoire. Dispositif sur mesure, qui reconnait à chaque territoire ses enjeux propres, l'ambition de ce programme est d'intervenir en complémentarité des dispositifs de soutien aux petites centralités portées par les collectivités, notamment les conseils départementaux et régionaux.

Le soutien de la Banque des Territoires au programme

La Banque des Territoires mobilise sur le plan national 300 M€ dont 100 M€ d'investissement dans les projets locaux et 200 M€ de crédits d'ingénierie pour aider à la structuration et au démarrage des projets dans les 1 000 petites villes lauréates du dispositif. Concrètement, elle :
- Participe au financement des postes de chefs de projets (dans la limite de 25%)
- Cofinance des études stratégiques et pré-opérationnelles (dans la limite de 50%)
- Mobilise ses propres marchés à bons de commande pour réaliser à sa charge certaines études ou soutien en ingénierie que le programme justifie.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ