Jeudi 09 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Maine-et-Loire. Devenir accueillant familial social : Engagez-vous !

Envie de travailler à domicile ? Prêts à accompagner dans leur quotidien des personnes âgées ou en situation de handicap ? Alors le métier d'accueillant familial social peut être une réelle opportunité ! C'est que propose le Conseil départemental de Maine-et-Loire.

IMG


Etre accueillant familial social, c'est accueillir chez soi, dans un logement adapté, entre une et trois personnes confrontées à des pertes d'autonomie. L'accueillant s'engage à veiller aux différents besoins de celles et ceux qui vivent à son domicile, que ce soit pour l'entretien courant (nourriture, hygiène) et pour l'épanouissement et le bien-être de la personne accueillie. C'est également un lien familial fort qui se crée, basé sur la rencontre humaine, privilégiant le vivre ensemble.
Pour devenir accueillant familial social, un dossier doit être déposé au Département. Après une visite à domicile et des entretiens d'évaluation, un agrément est délivré pour une durée de 5 ans. Des formations obligatoires sont par ailleurs dispensées pour répondre au mieux aux besoins des accueillis, et entretenir ses compétences.

Besoin de 40% de personnel en plus

Les rémunérations versées à ces mêmes accueillants varient en fonction du niveau de perte d'autonomie de la personne : Par exemple dans le cas d'un accueil permanent, ces rémunérations mensuelles peuvent aller de 1 421 euros brut pour une personne à 2 030 euros brut par personne accueillie.
En Maine-et-Loire 97 personnes âgées ou en situation de handicap (accueil permanent ou temporaire) sont ainsi prises en charge par 60 accueillants familiaux. La stratégie départementale en faveur du domicile prévoit une hausse de la rémunération afin d'augmenter le nombre d'accueillants sur le territoire. Il en faudra environ 40% en plus pour répondre aux besoins à venir.

Pour Véronique Decary, Chef du service soutien des acteurs à domicile, «l'objectif est bien de susciter de nouvelles vocations et d'encourager les échanges de bonnes pratiques professionnelles entre eux. Il y a de belles expériences qui peuvent être reproduites ou faire l'objet de formations ».
Anne Martineau est accueillante depuis maintenant deux ans : cette ancienne aide-soignante se dit « heureuse dans ce qu'elle fait, car elle aime la diversité des gens, le changement, et s'occuper des gens ».

Infos pratiques : Département de Maine-et-Loire - Service soutien des acteurs à domicile : Soazig Mareau - 02 41 81 46 64 - s.mareau@maine-et-loire.fr

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ