Dimance 28 Novembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Météo du jeudi 8 avril : Comment l'épidémie a modifié la perception de la santé des Français ?

À l'occasion de la journée mondiale de la Santé ce 7 avril, la Fondation de l'Avenir a choisi de mettre l'accent sur un point majeur de son Baromètre Recherche Médicale : la perception de la santé par les Français, qu'ils soient usagers de santé ou médecins, et l'impact de la crise sanitaire sur cette perception. Si la santé était déjà un sujet important, ce sujet est devenu en 2020 incontournable avec un éclairage particulier sur la recherche médicale.

IMG


Qui ne connait pas aujourd'hui l'existence de la recherche sur les vaccins à ARN, sur les antiviraux ou encore les études épidémiologiques ? Alors que le sujet de la recherche médicale restait encore peu connu des Français - plus d'un tiers était en incapacité de citer une découverte scientifique de ces dernières années - la crise sanitaire a provoqué un déferlement d'articles et de reportages dans les médias qui ont eu pour conséquence une augmentation globale des connaissances scientifiques. Ce sont les Français âgés de 50 ans et plus qui sont les plus sensibles aux problématiques liées à la santé.

La recherche sur les maladies infectieuses devient une priorité

La recherche médicale est principalement reconnue pour ses travaux sur les maladies et les thérapies et notamment les cancers considérés comme étant la pathologie la plus investie. Elle est, de plus, considérée comme peu mise en valeur et peu vulgarisée auprès du grand public. Avec l'arrivée de l'épidémie de Covid-19, sans surprise, la recherche de vaccin contre les maladies infectieuses est devenue une mission prioritaire de la Recherche Médicale Française, pour 87% d'entre eux. Grand public et médecins sont unanimes lorsqu'il s'agit d'établir un top 3 des priorités en termes de recherches médicales, à savoir : le traitement des maladies, les sciences de l'environnement, la prévention santé. Les priorités sur les objectifs de la recherche médicale sont communes entre les médecins et les Français quant à la prévention et au curatif. Ils prônent une recherche qui permet aussi bien de prévenir une maladie, que d'être efficient au lit du patient. Le soin comprend certes le médical mais également l'accompagnement humain, notamment pour les Français interrogés, très attachés à ce dernier point.

Qui doit mener cette recherche médicale ?

Acteurs publics comme privés, chacun a un rôle à jouer avec une indépendance essentielle des grandes orientations de santé publique à maintenir face aux intérêts économiques des laboratoires pharmaceutiques. Le développement de partenariats entre les laboratoires publics et les entreprises privées est jugé nécessaire, pour continuer de soutenir la Recherche Médicale Française, par près de 9 Français sur 10. Les attentes des Français vis-à-vis de cette recherche sont immenses non seulement sur le fond -les avancées scientifiques ou médicales- mais aussi sur sa forme : elle doit rester éthique, performante, orientée vers le bien commun et bénéficier à toutes et tous. La crise sanitaire a accéléré le déploiement des outils e-santé, qui ont pu dans ce contexte démontrer leur puissance et leur intérêt. Ce développement est perçu comme un élément supplémentaire dans la relation thérapeutique et la dimension clinique pour redonner du sens et du lien humain.

Mieux vulgariser pour mieux informer

Les Français admettent qu'il est important de rester connecté à la recherche médicale pour garder un lien avec les problématiques de santé. Grâce à la recherche, des maladies sont découvertes et soignées, et les patients sont mieux accompagnés. Au coeur de cet accompagnement du patient, les informations sur la recherche médicale qui lui permettent de mieux appréhender sa prise en charge, son parcours et de suivre les développements de nouvelles innovations. Pour être accessible à tous, la recherche médicale mériterait d'être davantage médiatisée et vulgarisée. Ce point est d'ailleurs moins souligné par les personnes en affections de longue durée (ALD) : 57% d'entre elles -vs 62% des Français- considèrent qu'elle est insuffisamment médiatisée et 67% -vs 72% des Français- insuffisamment vulgarisée.

Côté météo

Demain, le soleil sera toujours au rendez-vous, cependant le mercure restera bien bas. Le matin, il fera -1 degré, mais le soleil sera parfaitement dégagé. Dans la journée, aucun nuages ne se profilera à l'horizon et le thermomètre gagnera quelques degrés en montant jusqu'à 13 degrés au plus fort de la journée. En soirée, il fera 9 à 10 degrés et le ciel restera clément.

Matin


Après-midi


Soir



Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ