Jeudi 19 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Maine-et-Loire. Les services d'aide et d'accompagnement à domicile valorisés et renforcés

Ce jeudi 18 mars, le Département de Maine-et-Loire a signé un contrat pluriannuel avec les service d'aide et d'accompagnement à domicile du territoire. Cela permettra aux services de voir leurs dotations augmenter.

IMG


C'est une signature qui va compter pour les responsables des quatre principaux SAAD (services d'aide et d'accompagnement à domicile) du Maine-et-Loire. Ce jeudi après-midi, ils ont en effet décidé de renforcer leurs liens avec le Département par l'intermédiaire d'un contrat pluriannuel d'objectifs et de moyens (CPOM). En clair, ces SAAD vont voir leurs dotations consacrées à la masse salariale des intervenants augmenter de 10%, grâce à un investissement sans précédent de la collectivité. Au total, cela représentera une somme de plus de 1,5 million d'euros pour le Département. Grâce à ces moyens nouveaux, les quatre structures signataires (ADMR, Anjou Accompagnement, Viexidom et AAFP) vont notamment pouvoir améliorer fortement la rémunération des personnels intervenants à domicile auprès de personnes âgées ou en situation de handicap. L'objectif majeur de ce CPOM est de rendre ces professions plus attractives, et donc de susciter de nouvelles vocations dans un secteur porteur. Pour les personnes accompagnées, cet accord n'aura aucune conséquence sur le reste à charge payé par l'usager, puisque la qualité de service sera renforcée, sans augmentation des tarifs pratiqués.

« Un choix majeur dans un contexte douloureux »

Grâce à ce partenariat renforcé, les quatre signataires et le Département engagent des actions de fond pour la modernisation de la prise en charge des personnes accompagnées. Une initiative nécessaire au regard des enjeux liés au vieillissement de la population, pour lequel il sera indispensable d'innover dans les années qui viennent. Des discussions sont actuellement en cours avec d'autres SAAD de Maine-et-Loire pour la signature de contrats similaires. Pour Christian Gillet, Président du Département « La signature de ce contrat représente un choix social majeur, dans un contexte social et sanitaire douloureux pour bon nombre de nos concitoyens. Cette attention portée aux plus fragiles se fait sans attendre l'engagement de l'Etat qui doit intervenir prochainement, pour mieux accompagner ce secteur d'activité. Une nouvelle fois, nous avons su innover et montrer que nous étions en capacité d'apporter des solutions pragmatiques ». De son côté, Antoine Masson Directeur d'Anjou Accompagnement précise que « Grâce à ce contrat, nous avons désormais des perspectives pour les cinq prochaines années, et c'est essentiel pour nous. Nous sortons ainsi d'une logique de tutelle, et dès le 1er avril, nous pourrons enclencher des revalorisations salariales pour nos équipes ».

3 commentaires :


Commentaire de lolo

18/03/2021 22:57:12

En fait la profession paie au SMIC soit 1 540 € brut mensuel. 10 % d'augmentation de la masse salarial est égal à 150 € soit en net 75 € en plus sur le salaire. Il en faudra plus pour rendre la profession attractive quand on voit la pénibilité de ce travail. Gros foutage de gueule.



Commentaire de mariné

18/03/2021 23:02:28

Mauvais calcul. ça ne fait même pas 75 € net. Oui gros foutage de tronche. Je connais quelqu'un qui bosse dans une de ces structures d'aide à domicile. Moi je n'y vais pas à ces conditions. De plus les frais kilométriques sont très mal remboursés. et il faut sa propre voiture personnelle.



Commentaire de @lolo et mariné

19/03/2021 11:49:16

Nous ne voyons pas si souvent que cela une augmentation de salaire de 10%. Ce n'est déjà pas si mal quand même, en tous cas pour ceux et celles qui s'occupent du ménage et des courses pour les personnes âgées. Par contre, j'espère que ceux qui ont en charge des personnes en situation de handicap ont un salaire supérieur aux autres.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ