Lundi 06 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Météo du mardi 2 mars. 9 mois après le premier confinement, les naissances en chute libre

Voici une nouvelle qui vient contrecarrer toutes les prédictions de beaucoup qui s'étaient avancés au début de la crise sanitaire en annonçant qu'il y aurait un pic des naissances à la suite du premier confinement du printemps 2020.

IMG


Il y a quelques mois beaucoup avaient prédit et annoncé un pic des naissances en 2021 en raison du confinement. Au printemps 2020, les journées entières passées en couple sous le même toit, le chômage partiel important, le temps qui avait été clément, autant de facteurs qui auraient pu provoquer un boom des naissances quelques mois plus tard. Toutefois, dans les faits cela ne s'est pas vraiment produit, au contraire. En effet, en janvier 2021 on comptait 59 900 bébés en France selon l'Insee. Cela est bien moins que l'année précédente avec 13% de moins qu'en 2020. Une chute qui se fait dans une ambiance pesante, de morosité, de lassitude et aussi de tracas quant à la situation sanitaire et économique. Le mois de janvier 2021 n'a pas été choisi de manière anodine par les experts de l'Insee. Il s'agit du premier mois complet permettant de mesurer l'impact de la crise sanitaire sur la démographie, il tombe par ailleurs 9 mois précisément avec le premier confinement du printemps dernier.

Des raisons variables

Si les naissances baissent en France depuis de longues années, une telle chute n'avait pas été enregistrée depuis bien longtemps. Les chiffres de ce début 2021 sont au plus bas depuis au moins 1994. Selon l'Insee, il faut remonter jusqu'en 1975, à la fin du baby-boom, pour observer un chute similaire. Selon les experts, il est certain que cette chute est liée à la crise sanitaire. Ce n'est pas non plus un scoop puisqu'il avait déjà été observé une chute des naissances à la suite de chaque grande période de crise. Cela peut être lié à une ambiance et une confiance qui n'invitent pas à faire un enfant, à la perte d'un proche, à l'incertitude, la crainte de donner le covid à l'enfant… Selon l'Insee, la fermeture des centres de procréation médicalement assistée de mars à mai a pu faire perdre quelques points puisque ceux-ci sont à l'origine de 3% des naissances chaque année en France. Des observations similaires sont faites dans le monde entier. Pour le moment, l'Insee ne sait as jusqu'à quand durera cette baisse et qu'elle en sera l'ampleur.

Côté météo

Demain, la météo s'annonce, une fois encore, agréable. La matinée sera fraiche avec 3 à 5 degrés. Si le thermomètre sera bas, le soleil sera quant à lui au rendez-vous avec un ciel sans nuages. Dans la journée, le temps se réchauffera pour atteindre 16 degrés sur l'ensemble du département. Le soleil maintiendra se position. La soirée restera clémente et les températures redescendront entre 10 et 12 degrés.

Matin


Après-midi


Soir


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ