Samedi 04 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Et si la neige arrivait ? Remember la banquise de Saumur (janvier-février 1880)

Alors que de la neige est annoncée ces prochains jours, même en Anjou, revenons avec l'historien saumurois Joseph Dénécheau et Saumur-Jadis sur l'épisode de banquise durant l'hiver 1879-1880.

IMG

Selon Joseph Dénécheau, le dessin de Deroy est le plus pédagogique


« Les températures exceptionnellement basses de l'hiver 1879-1880 (- 28° C à Orléans) provoquent l'embâcle de la Loire par une épaisse couche de glace. Un dégel soudain entraîne une montée des eaux et la dislocation de la banquise en énormes blocs, qui suivent le courant à grande vitesse et heurtent les piles des ponts. L'île de Souzay, les bancs de sable, le barrage des Sept-Voies et la tête de l'île d'Offard provoquent un blocage de ces masses glacées ; un brusque regel fige ce chaos « dans une sorte de catalepsie subite et fantastique », selon la description lyrique de Camille Flammarion ( Archives des Saumurois, n° 201 ). Ce spectacle grandiose attire 15 000 visiteurs et tous les hebdomadaires illustrés envoient des journalistes et des dessinateurs.

Nombreuses illustrations dans l'album photographique publié par Charles à Orléans et dans Saumur en estampes, n° 120 à 127.
Dans notre cadre réduit, nous ne pouvons qu'ajouter quelques inédits.
La tête de la banquise au pied de Notre-Dame des Ardilliers



L'évacuation de l'île de Souzay



La Mer de Glace à Villebernier



La banquise de Saumur intéresse aussi les magazines étrangers. Voici la version de The Illustrated London News du 7 février 1880, p. 140 ( gravure sur bois par Montbard ).



Les pontonniers du Génie utilisent 15 tonnes de dynamite et parviennent à ouvrir un chenal d'évacuation des eaux le long de la rive méridionale.



Le photographe Victor Coué s'installe sur le barrage des Sept-Voies, recouvert par d'énormes blocs de glace, et il mitraille des touristes qui prennent des poses avantageuses, comme s'ils bravaient un grave danger ( dessin par Adrien Marie, photogravure par Gillot ). Par ailleurs, il envoie des clichés aux grandes revues et nous laisse une photographie exacte de l'embâcle ( Bibl. mun. d'Angers, G.F. 964 ).



Passée la phase d'ébahissement, les Saumurois s'inquiètent, craignant que l'eau accumulée à l'amont de la banquise provoque une brusque débâcle, qui ravagerait les ponts et les faubourgs. En réalité, grâce au chenal ouvert par les pontonniers, les eaux s'écoulent régulièrement, pendant que la glace fond. Le 15 février, tout est terminé.


4 commentaires :


Commentaire de Si cela pouvait se reproduire !

08/02/2021 22:24:42

Si cela pouvait se reproduire au moins l'on parlerait d'autre chose que de la COVID !



Commentaire de Patrick MORINEAU

10/02/2021 10:52:21

Sans remonter si loin, la Loire a été complètement prise par les glaces un hiver au début de la décennie 1960 (au cours de l\'hiver 1962-1963, je crois !). Un saumurois s\'était risqué à traverser la Loire en amont du pont Cessart en jetant une pierre devant lui sur la glace au fur et à mesure de sa progression.



Commentaire de 1880, non, on ne s'en souvient pas;)

10/02/2021 13:37:03

C'est gigantesque! Impressionnant! On se souvient de 1963 en effet car nos parents avaient pris des photos. Cela paraissait quand même moins conséquent qu'en 1880.



Commentaire de Jean

10/02/2021 22:27:23

Il faudrait plus d'une semaine de gel fort pour voir seulement des glaçons dériver sur la Loire Merci de nous avoir rappelé le passé de 1880.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ