Samedi 27 Novembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumurois. Des opérations de renouvellement de l'habitat à Allonnes, Saumur et Longué-Jumelles

Des opérations de renouvellement de l'habitat (économie d'énergie, aménagement pour les personnes à mobilité réduite...) vont avoir lieu sur de nouvelles communes de l'agglomération dans le cadre du programme Anjou Coeur de ville. Ainsi, les centres d'Allonnes, Longué et Jumelles profiteront de ces aides à l'instar de Montreuil-Bellay, Vivy et Fontevraud il y a quelques mois.

IMG

Centre-ville d'Allonnes


La Communauté d'Agglomération s'est engagée en septembre 2015 dans le dispositif « Anjou Cœur de Ville » en réponse à l'étalement urbain et à la nécessité de réorganiser les centres urbains autour de leurs services, de leurs commerces, de leur fonction de centralité d'accueil et de maintien de la population habitante. Après trois appels à manifestation d'intérêts adressée aux communes de son territoire, la Communauté d'Agglomération accompagne désormais 9 communes volontaires dans leur démarche de revitalisation et redynamisation de leurs centres-villes et de leurs centres bourgs. Les communes de Montreuil-Bellay, Vivy, Fontevraud-l'Abbaye qui sont désormais engagées depuis septembre 2020 dans une opération programmée d'amélioration de l'habitat de renouvellement urbain d'une durée minimale de cinq ans (relire notre article). La ville de Saumur dont la phase d'études est désormais achevée et qui à l'instar des communes de Longué-Jumelles et d'Allonnes est désormais en phase de conventionnement, aux fins d'arrêter les objectifs et engagements financiers pour la mise en œuvre opérationnelle.

Renouvellement urbain à Allonnes et Longué-Jumelles

Pour Allonnes et Longué-Jumelles, un projet de convention d'Opération Programmée d'Amélioration de Renouvellement Urbain (OPAHRU) sur les centres-villes d'Allonnes et de Longué et sur le centre-bourg de Jumelles, menée sur 5 ans, a également été rédigé en commun accord avec les différentes parties prenantes au financement à savoir : l'ANAH (Agence nationale de l'habitat), le Département de Maine-et-Loire, la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire et les deux communes.
Au titre de l'exercice de sa compétence habitat et de son règlement des aides financières au logement, l'Agglomération Saumur Val de Loire se doit de verser des subventions, sous conditions, aux propriétaires occupants et bailleurs, pour la réalisation de travaux (cibles : habitat dégradé, rénovation énergétique et d'adaptation des logements au vieillissement / handicap) pour un objectif total de réalisation de 121 cibles sur la durée du programme. « Chaque logement peut répondre à plusieurs cibles, rénovation énergétique, accessibilité… », précise le président de l'agglo Jackie Goulet.
Au total, cette opération sur les centres-villes et centres-bourg d'Allonnes et de Longué-Jumelles représente des subventions de travaux de 1 917 400 € sur la durée de l'opération pour l'ensemble des parties prenantes à la convention. « Il faut savoir que ces travaux ont des retombées sur le territoire, puisque cela concernera 80 à 90% d'entreprises locales et au total tout de même 18 millions de travaux générés », poursuit le président.



Un objectif de 500 travaux pour la Ville de Saumur

Une étude a été élaborée dans le cadre de l'opération Anjou Cœur de Ville avec pour objectif la réhabilitation à la restructuration : vers une offre attractive de l'habitat en centre-ville. Un projet de convention d'OPAH-RU (Opération Programmée d'Amélioration de l'Habitat de Renouvellement Urbain) pour le centre-ville de Saumur menée sur 5 ans, a également été rédigé en commun accord avec les différentes parties prenantes au financement à savoir : l'ANAH, le Département de Maine-et-Loire, la Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire et la Ville de Saumur.
Pour l'habitat, les études ont mis en évidence un niveau de vacance structurelle en coeur de ville nettement supérieur à celui constaté sur les autres communes du territoire, ou celui constaté à l'échelle départementale. Sur ce secteur, l'objectif total de réalisation est de 495 cibles sur la durée du programme. Au total, la convention d'objectifs et de moyens pour le coeur de ville de Saumur permet de réserver des subventions dédiées à la réalisation des travaux à hauteur de 3 665 125 euros.
« L'objectif principal est de supprimer du logement vacant et de l'habitat indigne. Lors de l'étude, nous avons défini un périmètre restreint puis repéré chaque logement. On écrit ensuite au propriétaire et celui-ci répond ou non. Ensuite, nous écrivons aux locataires. Si nous constatons que des personnes vivent dans des conditions indignes et que les propriétaires ne veulent rien faire malgré les aides, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour y remédier. S'il le faut, nous en passerons par un juge afin de devenir propriétaires du bien et réaliser ces travaux », souligne Jackie Goulet, cette fois-ci avec la casquette de maire de Saumur.



D'autres communes à venir en 2021

À l'issue d'une étude de prédiagnostic réalisée par les services du Département, une étude préopérationnelle va débuter en 2021 sur les communes nouvelles de Gennes Val de Loire pour les centres-bourgs des communes déléguées de Gennes, des-Rosiers-sur-Loire et de Saint-Martin-de-la-Place, la Commune nouvelle de Bellevigne-Les-Châteaux pour les Centres bourgs des communes déléguées de Chacé, Saint-Cyr-en-Bourg et Brézé et la commune de Vernantes. Cette étude préopérationnelle poursuivra l'objectif de confirmer l'adéquation du dispositif et de proposer les actions adéquates.

4 commentaires :


Commentaire de Attention

09/02/2021 06:44:10

" S’il le faut, nous en passerons par un juge afin de devenir propriétaires du bien et réaliser ces travaux » Est-ce possible en arguant des arguments énoncés dans l'article ?



Commentaire de François

09/02/2021 11:49:45

Un dispositif intéressant pour faire évoluer le parc de logement du centre-ville en supprimant les logements insalubres ou optimiser l'utilisation des logements vacants. De plus cela optimise la gestion de l'espace urbain. Cela permettra, je l'espère de répondre à la question sur la disponibilité de logements décents pour les étudiants de la ville. Car plus de logements, plus d'étudiants. Et plus une ville est pourvue en étudiants, plus elle est dynamique.



Commentaire de THOR

09/02/2021 18:41:29

FRANCOIS vous parlez d'étudiants à Saumur ! Moi, je ne vois que les apprenties infirmières ou ceux qui préparent des BTS tourisme. Nous ne sommes pas une ville universitaire comme Angers ou Tours ! Ce qui faut à notre ville c'est l'attraction des emplois, OR nous n'avons pas d'entreprises importantes : pourquoi rénover ou construire des logements s'il n'y a pas de travail ?!



Commentaire de François

10/02/2021 08:35:00

Bonjour Thor, Il faut bien loger aussi les apprenti(e)s infirmièr(e)s et les BTS. Bien entendu qu'il faut également développer l'emploi. Mais aussi le nombre d'étudiants. Pourquoi ? Parce que les étudiants consomment également et font vivre les commerces et les services. Ce n'est pas négligeable pour la création de richesse à l'échelle d'un territoire. Les étudiants rendent également vivants et dynamiques une ville. Les grandes entreprises sont friandes de recherche et d'innovation et pour cela elles n'hésitent pas à s'installer à côté de pôle d'enseignement supérieur et de recherche



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ