Jeudi 09 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur-Nord. La députée écrit au Ministre de l'Economie pour défendre les producteurs d'escargots

Le mardi 12 janvier 2020, la députée LR de la troisième circonscription de Maine-et-Loire, Anne-Laure Blin, a écrit avec une vingtaine d'autres députés au Ministre de l'économie, Bruno Lemaire, afin d'alerter sur la situation des producteurs d'escargots. Deux se trouvent notamment dans cette circonscription.

IMG


Au mois de novembre dernier, Anne-Laure Blin, député de la 3ème circonscription de Maine-et-Loire, avait été sensibilisée par les héliciculteurs (400 en France – 3 dans le Maine-et-Loire dont 2 dans la 3ème circonscription) de sa circonscription sur les difficultés auxquelles ils devaient faire face : des conditions météorologiques difficiles depuis plusieurs années, la crise sanitaire avec la suppression des foires et des marchés, ainsi que la fermeture administrative des restaurants, engendrant une perte de commercialisation. Elle avait alors interpellé le Ministre de l'Economie, Bruno Le Maire pour lui demander des mesures en faveur de ces producteurs. Face à l'absence de réponse, elle a décidé de lui adresser un nouveau courrier, collectif désormais, avec une vingtaine de ses collègues. « J'ai deux héliciculteurs dans ma circonscription : à Mouliherne et à Cornillé-les-Caves. J'ai pu découvrir leur exploitation et c'est véritablement une filière d'excellence française qui fait la fierté de notre gastronomie à travers le monde. Nos producteurs sont déjà fortement concurrencés par les pays de l'Est et aujourd'hui l'Etat n'y accorde aucun égard. Il est indispensable de nous mobiliser pour que l'Etat prenne en compte leurs demandes car sinon demain, nous n'aurons tout bonnement plus aucun producteur sur notre territoire. Il y a urgence à agir », indique Anne-Laure Blin.

Le courrier

« Au mois de novembre dernier, j'attirais vitre attention sur les importantes difficultés que connaît la filière française de l'héliciculture. Nous vous interpellons aujourd'hui collectivement car ce sont 400 héliciculteurs français qui sont en activité au travers de notre territoire et qui souffrent de l'absence totale de soutien de la part de l'Etat. Aux trois dernières années, qui ont fortement éprouvé notre filière hélicicole, il faut maintenant ajouter la crise sanitaire qui les frappe de plein fouet.
L'année 2020 qui vient de s'écouler a créé un déficit de commercialisation dû à la suppression des foires et des marchés, mais aussi dû à la fermeture administrative des restaurants. Alors que les fêtes de Noël représentent habituellement une part importante des ventes d'escargots dans notre production hélicicole (environ deux tiers de la production française qui sont consommés au mois de décembre), l'annonce récente de la fermeture des restaurants jusqu'au minimum le milieu du mois prochains vient encore aggraver leur situation et ne laisse rien présager de bon pour l'année 2021.
Cette filière agricole est une filière d'excellence française qui fait la fierté de notre gastronomie à travers le monde. Malheureusement, alors que la concurrence des pays de l'Est est déjà accrue, ce sont beaucoup de nos héliciculteurs qui se questionnent sur leur capacité à assurer la pérennité de leur activité. Il y a aujourd'hui urgence à soutenir notre filière hélicicole et à envisager de la rendre éligible au dispositif d'aides, au même titre que les produits d'autres filières agricoles. Cette reconnaissance permettrait notamment de débloquer des situations quant à l'étude des dossiers par les organismes bancaires. »

1 commentaire :


Commentaire de Protection des escargots

14/01/2021 20:54:52

Comment peut on encourager la souffrance animale... Le jour d apres devait être plus responsable que le jour d avant Ce n'est pas le cas... Afin de mettre un escargot en conserve ou le manger ce qui avouons le est sans saveur si vous enlevéz l'ail le persil et le beurre Il faut le faire jeûner une quinzaine de jours... Avez vous essayer de jeûner 15 jours... Il faudra bien un jour se résoudre a ne plus faire souffrir les animaux...gavage des oies et canards, cuisson vivant des crustacés Manger des animaux vivants (huîtres,,) tuer les renards ou les blaireaux, suprimer la venerie sous t



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ