Jeudi 09 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Des petits déjeuners proposés par l'ASEA pour les sans-abris

L'ASEA-49, en lien avec le CCAS, proposait ce jeudi matin 17 décembre des petits déjeuners pour les personnes en situation de précarité. Un événement qui se faisait en lien avec le CHRS, centre d'hébergement d'urgence situé rue Saint-Nicolas. Le but était de préparer le terrain pour un éventuel plan Grand Froid avec la Croix Rouge.

IMG


Ce jeudi 17 décembre, l'ASEA, Association de Sauvegarde de l'Enfance et de l'Adolescence étendue à l'adulte, délivrait cafés, croissants ou jus d'orange aux personnes en situation précaire, dans une tente située sur l'arrêt minute du théâtre du Dôme à Saumur. Florine et Emilie, qui distribuaient ces petits déjeuners, expliquent « Cet événement, en plus de délivrer de l'aide aux personnes en situation de précarité, avait également pour but de préparer le terrain pour l'opération Grand Froid. C'est-à-dire que lorsque les températures seront extrêmes, par exemple de -5 degrés durant 3 jours, on devrait retrouver à cet endroit un camion de la Croix Rouge qui distribuera, de 19h30 à 20h30, du lundi au samedi, des couvertures et des boissons chaudes. »

Un dispositif étendu sur Saumur

Emilie explique : « Nous travaillons avec l'ASEA-49 depuis 2 ans. Dans le même temps, nous passons beaucoup de temps au CHRS (Centre d'Hébergement et de Réadaptation Sociale) Equinoxe, situé 87 rue Saint-Nicolas. Ainsi, nous faisons des maraudes en ville pour rencontrer et aider les personnes qui n'ont pas de logement. Heureusement, nous en avons vu un peu moins pendant les confinements, mais à l'approche des fêtes de Noël, ils sont de plus en plus nombreux. » Florine, sa collègue, décrit quant à elle une des activités qu'elle propose pour aider ses gens au CHRS. « Etant esthéticienne, j'y propose des soins gratuits aux personnes démunies, sur rendez-vous. Cela peut être de la coupe de cheveux, du vernis ou du maquillage, afin qu'ils puissent prendre soin d'eux. Nous avons mis cela en place il y a 5 mois et accueillons 2 à 3 personnes par semaine. »

« L'objectif est de créer du lien »

Alexandra Robineau, chef des services du CHRS et du CAVA, Centre d'Adaptation à la Vie Active, décrit leur action. « Florine et Emilie, dans le cadre de leurs maraudes, vont vers les personnes en situation de précarité, et les accueillent ensuite au CHRS. Elles peuvent ainsi faire de la veille ou du suivi, en lien avec le CCAS, (NDLR. Centre Communal d'Action Sociale) de la ville de Saumur. Les maraudes, faites avec l'aide du 115 et du SUIO (NDLR Service Universitaire d'Information et d'Orientation) nous permettent de repérer les gens qui disparaissent des radars ou ceux qui refusent d'être hébergés. Nous les réceptionnons d'abord à l'accueil de jour, pour les familiariser avec les lieux et créer des liens avec eux. Ensuite, petit à petit, ils intègrent le dispositif d'hébergement d'urgence, avant de trouver des solutions plus pérennes, qui peuvent être des résidences autonomie, des pensions, voire des logements autonomes ou des EHPAD pour les personnes âgées. Ensuite, avec le CAVA (NDLR Centre d'Adaptation à la Vie Active), nous leur proposons des stages, avant de les inclure dans des chantiers d'insertion. Il n'y a pas de parcours tout tracé, nous faisons tout cela en fonction des personnes. »

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ