Mercredi 08 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

VIH, Hépatites et IST : La région lance une campagne de dépistage malgré la Covid

Malgré l'épidémie de COVID-19, l'Agence Régionale de Santé, le COREVIH (Coordination régionale de la lutte contre l'infection due au VIH) et les acteurs en santé sexuelle de la région restent mobilisés pour inciter au dépistage du VIH, des hépatites et des infections sexuellement transmissibles (IST).

IMG


Ainsi, même si la 2e Semaine des dépistages initialement prévue en Pays de la Loire du 30 novembre au 6 décembre a dû être annulée, plusieurs actions seront organisées d'ici la fin de l'année. Le but étant de sensibiliser le grand public, mais également les publics les plus fragiles et les plus exposés, à l'importance de se faire dépister contre ces infections, en dépit de la crise sanitaire.

Une campagne d'information régionale pilotée par l'ARS et coordonnée par le COREVIH

Organisée dans le cadre de la Stratégie Nationale de Santé Sexuelle (2018-2020), cette campagne d'information régionale consacrée au dépistage du VIH, des hépatites virales et des IST, est pilotée par l'Agence Régionale de Santé (ARS) et coordonnée par la Coordination Régionale de lutte contre les infections sexuellement transmissibles et le Virus de l'Immunodéficience Humaine (COREVIH) des Pays de la Loire.

Inciter au dépistage du VIH, des hépatites et des IST, malgré un contexte sanitaire défavorable

La crise sanitaire mondiale liée à la COVID-19 a entrainé un ralentissement des actions de dépistage des IST en France. Même si une diminution des prises de risque est rapportée lors du premier confinement, ce dernier a également conduit de nombreux habitants des Pays de la Loire à renoncer à leur santé en n'allant pas se faire dépister.
Parce que la crise sanitaire ne doit pas se doubler d'un renoncement aux soins, l'ARS et le COREVIH ont souhaité lancé une campagne d'information pour inciter le grand public, mais aussi les publics les plus fragiles et les plus exposés, à se faire dépister contre le VIH, les hépatites virales et les IST.
En lien étroit avec les professionnels de santé et les acteurs associatifs, qui restent mobilisés pendant cette crise sanitaire, le but est de faire passer un seul et même message de santé publique : « Ne renoncez pas à votre santé, faites-vous dépister ! ». A ce titre, plusieurs actions de sensibilisation, d'information et de dépistage seront organisées dans la région jusqu'à la fin de l'année.

Une nouvelle carte interactive recensant les lieux de dépistage en Pays de la Loire

En proposant de nouveaux outils numériques, comme une carte interactive des lieux de dépistage anonymes et gratuits, l'ARS et le COREVIH ont également souhaité renforcer la visibilité des structures de dépistage et de prévention des Pays de la Loire. Une affiche a par ailleurs été réalisée pour l'occasion, afin de fédérer les acteurs en région et informer les usagers sur le terrain.
A travers cette campagne d'information régionale, l'ARS et le COREVIH des Pays de la Loire souhaitent également valoriser une approche positive et globale de la santé sexuelle, intégrant la contraception et la lutte contre les violences et les discriminations. Cette mobilisation portée par les acteurs locaux de terrain est par ailleurs étroitement associée aux actions menées dans le cadre de la Journée Mondiale de lutte contre le Sida (1er décembre 2020).

Les 3 enjeux de cette campagne d'information régionale :
- informer les usagers que les lieux de dépistage du VIH, des IST et des hépatites restent ouverts
- soutenir la visibilité des structures de dépistage et de prévention
- inciter les usagers à se faire dépister et à ne pas renoncer à leur santé

5 bonnes raisons de se faire dépister :
- c'est un geste simple : une prise de sang, une piqûre au bout du doigt ou un prélèvement.
- le recours au dépistage permet un diagnostic précoce, une meilleure prise en charge et une diminution importante du risque de transmission.
- l'espérance de vie et la qualité de vie d'une personne porteuse du VIH/Sida, si elle est dépistée tôt et traitée, est identique à celle de la population générale.
- le dépistage est utile sur le plan collectif car une personne porteuse du VIH traitée ayant une charge virale contrôlée ne transmet plus la maladie.
- la connaissance de la séropositivité permet de modifier son comportement et de diminuer ses pratiques à risques.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ