Mercredi 08 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Le maire de Baugé-en-Anjou président des maires de Maine-et-Loire

Les maires du grand saumurois semblent vouloir jouer un rôle sur la scène nationale des élus : Après Le maire de Longué, Frédéric Mortier, qui vient d'être élu au bureau national de l'Association des Petites Villes de France (APVF) (notre article), Gilles Talluau, maire de Varennes-sur-Loire et président des maires ruraux de Maine-et-Loire (AMRF49), c'est au tour du maire de Baugé-en-Anjou, Philippe Chalopin qui vient d'être élu président de l'Association des Maires de Maine-et-Loire (AM49).

IMG


Créée en 1907, reconnue d'utilité publique dès 1933, l'AMF est aux côtés des maires et des présidents d'intercommunalité, dans le respect des valeurs et des principes qui ont prévalu depuis sa création : défense des libertés locales, appui concret et permanent aux élus dans la gestion au quotidien, partenariat loyal mais exigeant avec l'Etat pour toujours mieux préserver les intérêts des collectivités et de leurs groupements. Plus de 34 000 maires et présidents d'intercommunalité en sont aujourd'hui adhérents, à savoir plus de 90% des collectivités en France métropolitaine et Outre-mer.

Une forte légitimité


L'histoire de l'AMF est celle de la défense des libertés locales. L'association veille sans relâche à ce que la décentralisation garantisse aux communes une réelle autonomie de gestion des affaires locales et s'implique avec force pour que les maires disposent de moyens juridiques et financiers suffisants pour assurer leurs missions. Du fait de la diversité de ses représentants et de la qualité de ses services, l'AMF est reconnue comme une force de proposition, en capacité réelle d'entretenir un dialogue permanent avec les pouvoirs publics.
Force de proposition et de représentation, l'AMF intervient comme interlocuteur privilégié des pouvoirs publics, très en amont des projets, partout où se jouent l'avenir des communes, de leurs groupements et les conditions de leur développement.
Dans le cadre de leur activité de conseil et d'aide à la décision, les services de l'AMF exercent un suivi continu de l'actualité législative et réglementaire des collectivités. Ils conduisent un travail d'expertise approfondie qui permet de délivrer des conseils personnalisés aux maires et aux présidents de communautés.
Sur le plan organisationnel et pour être au plus près des territoires, l'AMF est composé d'un CA et d'un bureau national et de délégations départementales.(1)

Philippe Chalopin élu président de l'AM 49 (Association des Maires de Maine-et-Loire)


Pour le mandat 2020-2026, c'est Philippe Chalopin, maire de Baugé-en-Anjou (12 000 habitants), Président de la communauté de communes de Baugeois-Vallées qui a été élu, et ce à l'unanimité. Guère de suspense pour le successeur de Christophe Béchu, maire d'Angers et président de la communauté urbaine Angers-Loire-Métropole : il était le seul candidat. L'AM49 rassemble, en 2019, 176 communes du département sur 177 et 5 communautés sur 9. L'Association est représentée au Comité Directeur de l'Association des Maires de France par le Président de l'Association Départementale, membre de droit. (2)
À 57 ans, Philippe Chalopin est également vice-président du Conseil Départemental de Maine-et-Loire, chargé des finances et également à ce titre Président d'Anjou Tourisme et d'Anjou Numérique (pour le développement de la fibre sur tout le territoire). Dans une interview donnée au Courrier de l'Ouest, parue ce samedi 24 octobre, il déclare vouloir « mettre en place un bloc plus soudé » entre le département et les communes, « pas seulement pour les subventions mais pour l'ingénierie ». Enfin selon lui, l'AMF « a un rôle important à jouer, en travaillant avec les EPCI (Etablissements Publics de Coopération Intercommunale). Il y a beaucoup de bouleversements avec la loi NoTRE » (Nouvelle organisation Territoriale de la République*) avec notamment la création des communes nouvelles et il faut « trouver un équilibre, car je suis persuadé que la commune reste le point de contact privilégié du citoyen. »

* Promulguée le 7 août 2015, la loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République (NOTRe) confie de nouvelles compétences aux régions et redéfinit les compétences attribuées à chaque collectivité territoriale. Il s'agit du troisième volet de la réforme des territoires après la loi de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles et la loi relative à la délimitation des régions de 2015. En savoir plus.

(1) En savoir plus sur l'AMF

(2) En savoir plus sur l'AMR49

1 commentaire :


Commentaire de PRÉVOST

25/10/2020 15:50:20

Monsieur le Président, Pourquoi ne pas rétablir une certaine justice en déposant un référé pour défendre les petites communes, soumises injustement au même régime que tout le monde dans l'arrêté préfectoral.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ