Lundi 23 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Thouarsais. Les élus disent non à l'éolien mais oui au biogaz

A l'occasion du conseil de la communauté de communes du Thouarsais, mardi 6 octobre, les élus ont du se positionner sur deux sujets concernant les énergies renouvelables. Ils ont voté contre l'installation d'un parc éolien et pour la création d'une station BioGNV.

IMG


Les énergies renouvelables étaient au cœur des débats de ce conseil communautaire des communes du Thouarsais, mardi 6 octobre. Il a d'abord été évoqué un premier point, celui de la création d'un parc éolien de 7 turbines sur le site de la Vallée du Bourdet sur les communes d'Irais et Availles-Thouarsais (relire notre article). Depuis le 21 septembre et jusqu'au 26 octobre, le dossier est soumis à une enquête publique. Problème, les parcs éoliens sont déjà nombreux sur le secteur, les porteurs de projets étant attirés par un espace géographique favorable à cette énergie et un potentiel intéressant en termes de vent. Les élus de la communauté de communes du Thouarsais ont donc été appelés à se positionner au sujet de cette installation. En amont du vote, le président de la communauté de communes, Bernard Paineau, a expliqué ne pas être particulièrement favorable à ce projet en raison d'une certaine saturation sur le territoire des projets éoliens. Ensuite les élus ont voté à l'unanimité contre le projet d'Irais-Availles.

Oui à la station BioGNV

Si les élus ont dit non à l'éolien, ils ont dit oui au BioGNV (gaz naturel). En effet lors de ce conseil il a également été question de la création d'une station BioGNV à Thouars, dans la zone de la Motte des Justices sur une parcelle de 6 000m2. Le projet est à l'étude depuis près d'un an. Cette station sera accessible à tout type de véhicules fonctionnant avec cette énergie : Poids-Lourds, véhicules d'entreprises ou de particuliers. Cette station sera alimentée en partie par les unités de méthanisation de Thouars et Saint-Varent. Un appel d'offres avait été lancé et cinq entrepreneurs y ont répondu. Les élus ont choisi Séolis pour développer cette station, une entreprise du département des Deux-Sèvres. Pour participer au développement de la station et s'ancrer dans une certaine transition écologique, plusieurs communes du territoire se sont engagées à remplacer une partie de leur parc de véhicules en GNV. Les travaux débuteront en 2021 et la station devrait être opérationnelle en juillet de l'année prochaine.

Pour aller plus loin : Pour en savoir plus sur le BioGNV, relire nos articles sur la station BioGNV de Saumur ici, ici, et ici.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ