Lundi 23 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Une incitation à « zéro déchets » pour les commerçants

L'association Vitrines de Saumur vient d'adresser un livret très complet et richement illustré édité par ZW France (1) à tous les commerçants membres intitulée « Mon commerçant zéro déchet ». 12 actions pour réduire les déchets par la réutilisation des emballages (le livret en PDF à télécharger).

IMG


Pratique et peu coûteux, l'emballage jetable a remplacé pour les produits alimentaires tous les récipients autrefois réutilisables, et du même coup les systèmes de consigne. Cette solution du jetable, présentée comme « idéale » pour nos modes de consommation actuels et notre restauration nomade a un bilan environnemental lourd. Près de 5 millions de tonnes d'emballages ménagers sont
mises sur le marché chaque année en France, occasionnant une consommation de ressources naturelles très importante et des déchets en quantité. La réutilisation est pourtant considérée comme une priorité dans le cadre de la réduction des déchets à la source, tant au niveau européen qu'au niveau national. Localement, les initiatives se multiplient afin d'encourager citoyens et commerçants à réduire leur production de déchets en privilégiant le durable au jetable.

Les emballages et notre environnement

La fabrication des millions d'emballages utilisés chaque année entraîne la consommation d'une quantité énorme de matières premières et d'énergie, pour une durée d'utilisation souvent très réduite. Une fois séparés du produit qu'ils protègent, les emballages jetables, qu'ils soient recyclables ou non, deviennent des déchets que la collectivité doit prendre en charge. Un ménage français jette ainsi en moyenne dix emballages par jour. Les déchets d'emballages entrent pour près de 30 % en poids et 50 % en volume dans la quantité totale des ordures ménagères. Une partie seulement est recyclée et les taux de recyclage varient fortement selon les matériaux, de 80 % pour le verre à 22 % seulement pour le plastique. Le reste est brûlé ou enfoui avec les autres ordures ménagères résiduelles, occasionnant diverses pollutions et rejets de gaz à effet de serre.

La réduction, un mouvement en marche

Les Français sont cependant de plus en plus nombreux à ne plus supporter l'omniprésence des emballages dans leur quotidien : selon une étude menée par Eco-Emballages en 2013, 65% des Français déclarent qu'il devrait y avoir « beaucoup moins » d'emballages et 44% estiment que l'« on pourrait s'en passer ». La tarification incitative pour l'enlèvement des ordures ménagères se déploie progressivement en France et devrait être de plus en plus source de motivation pour la réduction des déchets d'emballages par les ménages. En tarification incitative, chaque foyer paie en fonction de la quantité de déchets qu'il jette. Autrement dit, chacun a tout intérêt à réduire et à mieux trier ses déchets.
« Mon commerçant zéro déchet » vise à développer l'utilisation d'emballages réutilisables et la réintroduction de la consigne dans le commerce alimentaire de proximité. Il propose pour cela un bmodèle d'action original et reproductible sur d'autres territoires, permettant de créer une dynamique de changement à l'échelle locale.
Les 12 propositions d'actions présentées dans ce livret ont été élaborées à partir d'une enquête auprès de commerçants ayant déjà expérimenté des solutions de réutilisation des emballages.

(1) Zero Waste France (anciennement Cniid) est une association agréée pour la protection de l'environnement, créée en 1997. Spécialiste de la problématique des déchets ménagers, Zero Waste France mène campagne en faveur de la réduction à la source des déchets (en quantité et en toxicité) et pour une valorisation matière (compostage, recyclage) la plus importante possible afin d'éviter l'incinération et la mise en décharge. Plus d'infos : https://www.zerowastefrance.org/

3 commentaires :


Commentaire de Jeanpierre CHAROLLAIS

07/10/2020 21:13:18

Incitation pour les commerçants mais c'est toujours le consommateur final qui paie. D'autre part il y a une certaine incohérence entre la teneur de cet article et celui, dans le kiosque du même jour, concernant la taxe d'enlèvement des ordures ménagères et son mode de calcul



Commentaire de Et que fait-on pour .....

09/10/2020 13:52:30

Chez les commerçants c'est bien mais que fait-on pour les grandes surfaces qui vendent de nombreux produits dans des contenants qu'à moité remplis ou au 3/4 seulement. De même que les bouteilles en verre devenues à 70cl au lieu des 75 ou le litre qui devient plus en plus à 80 ou 90cl. Donc, forcément, ayant moins en quantité, nous en achetons plus souvent et de ce fait plus d'emballage à jeter. De plus, quand il n'en manque pas en quantité. ex: 248gr au lieu des 250gr indiqué ou 98cl dans le litre. Pesez, mesurez et vous serez surpris.



Commentaire de PRÉVOST

10/10/2020 14:07:44

On peut se poser la question, commerçant ou non, de la relation entre le volume de déchets et le prix payé pour l'enlèvement des ordures. Aucune, et il serait temps que les syndicats en charge de la collecte arrêtent de se faire de l'argent sur notre dos. Arrêtez de vouloir contraindre la population aux ideaux de certains, il y a bien d'autres urgences.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ