Mardi 17 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Un rassemblement pour lancer la rentrée sociale

Ce jeudi 17 septembre 2020 sonnait l'heure de la rentrée sociale pour les syndicats. Un appel à mobilisation de l'intersyndicale CGT, FSU, SOLIDAIRES 49, UNEF, UNL, avait été donné pour tout le Maine-et-Loire.

IMG


Les sections saumuroises se sont données rendez-vous à 10h30 sur la place de la Bilange à Saumur. Il n'y avait pas foule pour ce premier rendez-vous d'après crise, mais rien d'étonnant pour les organisateurs : « On s'attendait à une faible participation, le contexte actuel n'est pas le plus propice. Il y a tout d'abord une certaine peur ambiante qui règne, il y a aussi le confinement qui est passé par là et qui a augmenté les individualismes, il faut que les gens retrouvent l'esprit de groupe et de solidarité. Par ailleurs, une grande partie des revendications est pour le moment concentré sur les différents interdits et le port du masque. Nous sommes aussi là pour ne pas faire oublier les revendications sociales et économiques », indique Eric Legland, secrétaire de l'union locale de la CGT. Cette première mobilisation était donc aussi l'occasion de remettre le pied à l'étrier et de relancer la machine.

Les problèmes perdurent

Du côté des revendications, la grogne reste toujours aussi vive qu'avant la crise sanitaire. « Il n'y a eu aucun changement depuis les derniers événements. On a mis en avant de nombreux travailleurs qui ne se sont pas arrêtés et ceux-là n'auront rien de plus, ce n'était que de belles paroles », souligne Eric Legland. Il poursuit en prenant l'exemple du personnel hospitalier qu'il connait bien, étant salarié de l'hôpital saumurois : « Les personnels vont avoir une revalorisation salariale de 180 euros à terme, qui se fera en deux phases. C'est bien, mais c'est loin des 300 euros que nous avions demandés et qui correspondaient à 17 ans de gel du point d'indice. C'est une mesure pour apaiser et pour faire passer la pilule, mais qui reste insuffisante. Le problème des sous-effectifs est toujours présent. On enlève toujours des lits, notamment en psychiatrie ou l'on sent une tendance nationale à vouloir rendre le service ambulatoire. A Saumur ce serait une trentaine de lits concernée. On soignera à domicile des personnes qui auraient pourtant besoin d'un accompagnement. Sans parler des urgences qui sont toujours en grève et qui attendent encore une création de postes, qui ne semble pas être à l'ordre du jour. » Selon lui, les autres grands perdants de cette crise seront les commerçants et les professionnels de la culture qui pâtissent des annulations et de la baisse de la fréquentation. Concernant la transformation du service psychiatrique, le directeur Jean-Paul Quillet assure que "cela n'est pas à l'ordre du jour. Nous n'en n'avons jamais discuté et cela n'a jamais été un projet. Cette information est infondée et une telle chose n'arrivera pas à Saumur."

Une crise qui a bon dos ?

Les manifestants reprochent également que les différentes aides mises en place suite à la crise par le gouvernement soient en faveur des entreprises, mais pas des employés. « On donne des aides aux entreprises sans demander de contreparties. Cela va dans les dividendes, mais on ne fait rien pour protéger l'emploi, nous avons l'exemple en Saumurois avec Schneider Electric. Les entreprises récupèrent de l'argent et elle ne redonne rien pour compenser le manque de cotisation causé par le confinement, ce n'est pas normal. Il ne faudrait pas profiter de la crise pour se débarrasser des entreprises et des employés. » Le délégué syndical explique que d'autres mobilisations auront lieu prochainement, sans toutefois avoir de dates précises, l'idée étant de continuer à faire entendre leur parole et leurs revendications, espérant petit à petit réussir à remobiliser la population.

Eric Legland a relevé avec humour un point paradoxal lié à la situation actuelle. La loi française indique que les manifestants ne doivent pas être masqués ou avoir le visage couvert. Or, actuellement et en raison de l'épidémie, un arrêté oblige le port du masque en ville.

20 commentaires :


Commentaire de Superdeg

17/09/2020 15:02:11

Mon grand-père est soigné à domicile et pas à l'hôpital y a moins de risque qu'il chope le virus, y a-t-il encore de la place à l'hôpital pour se faire soigner d'après le délégué non et on supprime des lits, par contre avec la surcharge de travail on a le temps de faire grève et avec l'épuisement on a encore la force de manifester , je ne comprend plus nos héros



Commentaire de dunan eric

17/09/2020 15:02:33

Qu'elle foule !!!!!



Commentaire de Ils étaient combien?

17/09/2020 16:24:29

Une douzaine à peu près. Ils n'ont pas compris que la Grande très Grande Majorité des Français en ont marre de leurs revendications à n'en plus finir. Une revendication , chaque seconde 24h/24. Allez retournez en vacances et laissez les autres travailler tranquillement!



Commentaire de Pff...

17/09/2020 16:31:24

Des revendications sans fondement, histoire de se promener en ville. Legland porte bien son nom il ne sait pas qu'une loi a été prise spécialement pour le masque et pour lutter contre le Covid. C'est plutôt interdiction de manifester qu'on devrait instaurer!



Commentaire de Lol

17/09/2020 17:19:51

C\'est pas eux qui font vivre le pays.



Commentaire de Paulette

17/09/2020 17:21:14

Le syndicat des ronchonchons est de sortie! Vive le progres à la sauce CGT! lol



Commentaire de Pourquoi mentir ?

17/09/2020 17:42:36

Pourquoi la CGT donne t-elle de fausses informations sur la fermeture des lits de psychiatrie ? C'est irresponsable et ça angoisse inutilement les personnels et les patients. Le démenti de l'hôpital est clair.



Commentaire de VLADY BOISSIN

17/09/2020 17:50:18

A tous ceux qui critiquent les syndicats , sachez que grâce à leur action nous avons obtenu des améliorations sur le temps de travail , la sécurité sociale (C est Ambroise Croisat cégétiste qui est à l origine de sa création ), les congés payés etc... . Donc arrêtez de cracher sur ces gens qui se battent pour vous , a minima ayez du respect...



Commentaire de inquietant

17/09/2020 19:01:43

il y avait plus de policier que de manifestant franchement faut etre crédible travailler moins 32 heures et toucher le double de salaire.. non proposer de travailler 40 heures sans augmentation de salaire, les prix baisserons, on aura du travail car on fabriquera français J aime bien Martinez patron de la cgt hurler pour brigestone 800 ouvriers on la pas beaucoup entendu lorsque bonduelle a fermer France champignon (Thouars chatellerault Beaufort Saumur plus de 3000 ouvriers sur le carreau Pour Bonduelle tout se paye



Commentaire de Longueen

17/09/2020 20:01:41

Des qu une organisation syndicale quelqu'elle soit,on entend les réactions des petits fachos de service sur le kiosque :interdiction de manifester interdiction des syndicats.heureusement que ces syndicats se sont battus jadis pour les droits des salariés :retraite sécu congés payés. A tous les reacs rassurez vous le soir du grand soir vous bénéficierez encore une fois des progrès pour lesquels certains se seront battus



Commentaire de Paulette

17/09/2020 21:16:43

A l'époque on savait pourquoi on allait dans la rue. Maintenant le message est inaudible à force d'être contre tout



Commentaire de @Longueen

17/09/2020 21:24:55

Toujours à nous sortir le même refrain... Nos grands-parents avaient des raisons de se battre et leurs conditions de travail n'étaient pas les mêmes. Aujourd'hui vous voulez toujours et encore plus et le tout gratuit si possible. C'est vous qui êtes devenus des réacs et des fachos!



Commentaire de hervé lemoine

18/09/2020 07:42:56

a la phrase " Nos grands-parents avaient des raisons de se battre et leurs conditions de travail " (eux) ils ont travaillés et le mot travail est considéré comme un gros mot pour les syndicats.



Commentaire de J Goupil

18/09/2020 08:36:59

@ Valdy Boissin Pouvez vous énumérer également les entreprises les ports les doc les transports maritimes ect que la cgt à largement contribuée couler et à faire disparaitre . Cela pourrais être intéressant ?? PS j'espère que ce commentaire paraitra car mon premier ne l'a pas été bizarre ?



Commentaire de @hervé lemoine et J Goupil

18/09/2020 09:59:43

Excellent! Excellent! Nos grands-parents savaient ce qu'étaient de travailler en effet et ils seraient révoltés de voir aujourd'hui tous ces syndiqués partisans du moindre effort et qui mentent de surcroît! Ils manipulent les autres. Bravo J Goupil, la question est ardue;)



Commentaire de congés payés

18/09/2020 10:20:36

en 36 greve front populaire, congés payés combien de patron on fermé leur entreprises suite a ça payer des gens pour partir en vacances on va ou... pourquoi des congés si t as pas d argent au canada 15 jours en france 15mois euh non mais 45 jours.. avec les jours fériés et je parle pas du dimanche..pendant les gréves de 36 les allemands s armaient resultat 40 millions de morts a mettre sur le dos des grands parents grevistes..



Commentaire de VLADY BOISSIN

18/09/2020 10:52:04

@congés payés votre interprétation de l histoire est scandaleuse , mettre 40 millions de morts sur le dos des grévistes de front populaire !!!! J ai deux explications pour votre cas ou vous êtes idiot ? ou vous prenez des substances illicites ? Je penche plutôt pour la première , et donc à vous lire vous ne partez jamais en vacances , vous devriez ça vous ferez du bien



Commentaire de Duraton

18/09/2020 11:09:08

Fini les vacances, c'est aussi la rentrée pour les syndicats et leurs sempiternelles manifestations . cela fait partie des traditions. il y a toujours une raison pour se plaindre.



Commentaire de Ex syndicaliste

18/09/2020 14:38:49

Je comprends certains commentaires, mais il ne faut surtout pas oublier que ce que les manifestants revendiquent et obtiennent (quelques fois ) ce sont tout le reste de l'entreprise qui bénéficient de l'obtention des revendications faudrait pas toujours cracher dans la soupe........pourtant y'aura des critiques mais jamais de remerciements .......que le premier qui refuse ses congés payés le dise sur le kiosque !!!!!



Commentaire de reponse a vlady voisin

18/09/2020 20:56:38

moi ce que j en dis c est ce que mes parents m on toujours dit.. sachant que si les américains n était pas arrivé en aout 44 a angers je ne serai pas la pour le dire puisque mes parents étaient en partance pour dachau,.. pour fait de résistance.. et en 36 avec son beau père ils sont mis la clefs sous la porte pour cause de congé payés.. mettant 40 ouvriers en congés sans solde... les sommunistes euh s empressaient daller au STO



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ