Mardi 17 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
POLITIQUE

Election législative partielle en Nord-Saumurois : La crainte d'une forte abstention

Les élus du Nord-est du Maine-et-Loire sont actuellement en train de travailler à l'organisation des élections législatives partielles des dimanches 20 et 27 septembre. En effet, suite à l'élection comme maire de Beaufort en Anjou, Jean-Charles Taugourdeau, celui-ci a dû démissionner de son siège de député, au regard de la loi des non-cumuls. Une nouvelle élection partielle est donc organisée (relire notre article).

IMG


Ce dimanche 20 septembre se déroulera le premier tour de l'élection législative partielle pour la troisième circonscription de Maine-et-Loire (Nord Saumurois). Sur la ligne de départ, 7 candidats (notre article), on peut donc raisonnablement penser qu'il y aura un second tour la semaine suivante le dimanche 27 septembre (lire notre dossier). Cette élection nécessite une certaine organisation pour les communes concernées, à savoir une quarantaine (notre article), notamment dans le contexte sanitaire actuel. Les bureaux de vote devront respecter les mesures sanitaires et les gestes barrières. Le port du masque sera ainsi obligatoire et les personnes devront venir avec leur propre stylo.

Un taux de participation faible

Un protocole qui s'avère particulièrement lourd à organiser pour les mairies, d'autant que les élections législatives ne sont pas les plus suivies par les citoyens (lire notre article par ailleurs). « J'espère qu'il y aura un bon taux de participation à cette élection. En effet, avec les Européennes cela fait partie généralement des taux d'abstention les plus élevés, alors avec le contexte sanitaire cela ne va pas aider. Au vu de la faible participation aux municipales qui est pourtant une des plus suivies avec les présidentielle, on ne sait pas à quoi s'attendre. J'ai toutefois confiance en les citoyens qui se sentent malgré tout concernés », souligne Gilles Talluau, maire de Varennes-sur-Loire et président des maires ruraux de Maine-et-Loire. Crainte partagée par Jérôme Harrault, maire d'Allonnes : "la date n'est peut être pas la mieux choisie, cela va tomber en plein dans les journées du patrimoine, durant un weekend où il y a des chance qu'il fasse beau. Je ne suis pas persuadé que ce soit les conditions idéales pour faire venir les gens au bureau de vote. Il me semble que des élections début octobre auraient été mieux, même pour nous les maires qui sortons aussi de l'organisation de la rentrée scolaire."

Un protocole similaire aux dernières élections

Si la tenue et l'organisation de ce scrutin s'annoncent ardues, les maires ont déjà l'expérience des municipales et des protocoles de rentrée scolaire de mai et de septembre. « Même si on ne sait jamais ce qui adviendra, on a quand même une idée de ce qui nous attend. » Les élections du 20 et du 27 septembre sur le point organisationnel, semblent moins préoccuper les élus que celles du mois de mars. "Le scrutin était particulièrement compliqué et lourd à organiser en mars, mais maintenant nous procéderons de la même manière. Cela s'était très bien déroulé et les citoyens avaient très bien joué le jeu", souligne Jérôme Harrault. Le maire d'Allonnes indique avoir trouvé l'ensemble des scrutateurs, "même si on est pas à l'abri d'une mauvaise surprise."

Une importance démocratique

Le maire de Varennes explique quant à lui rencontrer quelques difficultés pour trouver des scrutateurs : « Autant pour les municipales il n'y a pas vraiment eu de difficultés, là nous n'avons pas encore tout le monde. Cela devrait le faire pour le jour du scrutin, mais ce n'est pas facile, les gens ont peur. » Toutefois, pour Gilles Talluau, même si cette élection est compliquée à mettre en place le jeu en vaut la chandelle du point de vue démocratique. « Nous sommes à une époque où la démocratie est fébrile avec certains partis politiques qui veulent imposer une vision unique. La situation sanitaire que nous traversons est, sous certains aspects, également une privation de liberté. Il ne faut donc absolument pas déroger aux règles démocratiques et aux institutions qui sont le socle de notre société. Surtout en ce moment. » Pour Jérôme Harrault, qui ne cache pas son soutien au candidat Bertin, cette élection est indispensable : "Ce sont nos députés qui votent nos lois, il nous faut des personnes de confiance qui connaissent le territoire."

Une préfecture accessible

Le maire souligne également l'importance du préfet et des sous-préfets, qui en Maine-et-Loire sont « proches des élus, disponibles et accessibles. » Un avantage certain et indispensable lors de moment comme celui-ci. « Nous avons toujours des précisions ou d'aide pour l'organisation de ce type d'événement. Le préfet et les sous-préfets sont de ce point vraiment à notre écoute. C'est essentiel pour nous les maires qui sommes au bout de la chaine de décision dans le système pyramidal qui est le nôtre. Nous sommes vraiment dans l'application des décisions prises plus haut. »

5 commentaires :


Commentaire de pas de documents des candidats

17/09/2020 12:50:20

difficile de voter quand on ne reçoit rien. aucune communication des candidats, profession de foi etc...vive la démocratie.



Commentaire de Superdeg

17/09/2020 15:23:52

bien mené la gauche gagne au premier tour, mais faut-il que la gauche se lève le matin pour aller voter...là c'est pas gagné



Commentaire de Votez

17/09/2020 19:00:58

Votez, Votez, mais pas Bertin, voter pour lui c'est valider le bordel actuel et donner une légitimité à cette dictature sanitaire, j'irais voter mais plus jamais LREM et leurs candidats.



Commentaire de roger

18/09/2020 09:12:47

Votez Adrien Denis! Agriculteur, maire local, divers droite, combien comme ça à l’assemblé!? Il faut éviter a tout pris la parachutée Blin, qui habite à Paris.



Commentaire de Efficacité

18/09/2020 15:41:25

Bonjour Le mandat sera cours il faut voter efficacement Anne laure blin n’a pas de mandat et ne devra pas démissionner pour prendre le poste ... de plus elle connaît tous les rouages de l’assemblée et sera donc immédiatement efficace Il y a de nombreux DISDIER en cours qu’il faudra traiter de suite Votez Anne laure blin



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ