Lundi 23 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Dossier. Le tourisme en Anjou, Un rebond de l'activité mais des disparités entre professionnels

Dans un précédent article, nous faisions le point sur cette saison touristique en Pays de la Loire qui s'est avérée mitigée (notre article). En Anjou, après une première partie de saison très compliquée pour les professionnels, l'activité semble véritablement repartir. Le point de conjoncture de l'Agence Départementale du Tourisme de l'Anjou.

IMG

Saumurois-AnjouTourisme-(c)Melanie_CHAIGNEAU


En effet, la fréquentation touristique en juillet/août 2020 est en moyenne de -10% comparé à la même période l'an passé. Elle était de -44% en juin dernier… Toutefois, le ressenti entre les acteurs du tourisme est très contrasté. Si 49% des professionnels touristiques qui ont répondu à l'enquête constatent une fréquentation en baisse, 51% d'entre eux considèrent qu'elle est stable ou en augmentation. Ces derniers constatent une baisse importante de la clientèle internationale : dans environ 8 établissements sur 10 interrogés, la fréquentation estivale des touristes étrangers est en diminution de plus de 75% par rapport à 2019.
Malgré un été qui redonne espoir, les professionnels du tourisme craignent de nouvelles mesures liées au contexte sanitaire qui pourraient impacter leur activité, et s'interrogent sur la suite de la saison.




Les éléments clés à retenir de la saison estivale 2020


Des réservations de dernière minute et un tourisme de proximité : Tous les professionnels du tourisme de l'Anjou s'accordent sur le fait que les réservations se font véritablement à la dernière minute. Une tendance de fond que l'on observait déjà les autres années mais qui s'est fortement accentuée cet été du fait des incertitudes liées à la crise sanitaire. Cela nécessite pour les professionnels une modulation des tarifs réguliers pour être attractif car les clients recherchent les bonnes opportunités tarifaires. Par ailleurs, les professionnels interrogés confirment que le tourisme de proximité semble être la grande tendance de l'été 2020. Elle a permis pour certains établissements de compenser la baisse de la clientèle internationale.

Le tourisme événementiel impacté

Le tourisme événementiel et le tourisme de groupe fortement impactés par la reprise de la crise sanitaire : La saison estivale est très compliquée pour les établissements qui accueillent habituellement des groupes durant l'été (fêtes de famille, centres de vacances et de loisirs, groupes autocaristes…). Les recommandations du gouvernement incitant à limiter au maximum les regroupements familiaux à cause de la nouvelle propagation du Coronavirus génèrent de nombreuses annulations de dernières minutes qui impactent fortement le chiffre d'affaires des entreprises.

Une forte baisse de la clientèle internationale !

La clientèle étrangère représente habituellement plus de 25% de la fréquentation touristique de l'Anjou. Près de 85% des établissements touristiques interrogés en Anjou notent une baisse significative de la clientèle étrangère. Cela a un impact important sur les chiffres d'affaires des hôteliers et des campings haut-de-gamme du département.

Le slowtourisme, une tendance qui se confirme en Anjou pour l'été 2020 !

Prendre le temps de découvrir un territoire, à vélo, à pied, à cheval ou en bateau… la tendance du slow tourisme semble véritablement se confirmer cet été en Anjou… La météo favorable et le besoin de s'évader après ce long confinement ont été très bénéfiques aux établissements d'activités de loisirs qui ont vu une nette augmentation de la fréquentation. Les chiffres de fréquentation sur La Loire à Vélo et La Vélo Francette sont tous en augmentation en juillet/août. Idem pour les loueurs de bateaux habitables que nous avons contactés qui enregistrent « complet » sur ces 2 mois d'été. Les prestataires d'activités de randonnées pédestres, VTT, montgolfières enregistrent également une
bonne fréquentation… meilleure que l'an passé. À noter que la recherche de balades et randonnées sur anjou-tourisme. com a augmenté de plus de 54% par rapport à 2019 sur la même période.




Le point par filière


L'hôtellerie : La baisse de fréquentation de la clientèle étrangère pénalise les hôtels 3-4* d'habitude très fréquentés par les touristes internationaux. Cependant l'augmentation des nuitées françaises profite aux établissements milieu de gamme et économiques. 73% des hôteliers interrogés constatent une hausse de la clientèle française. Si un grand nombre d'entre eux pense « limiter la casse » durant la période estivale, l'inquiétude est plus grande quant à la rentrée de septembre/ octobre où le tourisme d'affaires représente une bonne part de leur chiffre d'affaires. Avec la reprise de la Covid-19, certains hôteliers enregistrent à nouveau des annulations pour des séminaires, réunions, incentives…

Les campings : La situation est plus contrastée pour l'hôtellerie de plein air. Les établissements travaillant habituellement avec une clientèle étrangère connaissent une forte baisse de leur taux d'occupation en juillet. À l'inverse, les campings plutôt habitués à une clientèle française voient leur fréquentation stable, voire en augmentation par rapport à l'an passé. La fin du mois d'août et la rentrée de septembre sont beaucoup plus incertains, notamment depuis l'annonce par les gouvernements du Royaume-Uni, de l'Espagne et de la Belgique d'une mise en quarantaine des personnes venant de France. La clientèle étrangère retraitée en arrière-saison constitue un volume de fréquentation non négligeable pour les campings. D'autant plus que l'ensemble de la profession espérait beaucoup rattraper le retard de chiffre d'affaires accumulé au printemps par une belle fréquentation en septembre/octobre…

Chez l'habitant : Cet été, la tendance d'occupation des maisons d'hôtes semble bien meilleure que celle des hôtels. La taille, plus réduite, mais aussi un accueil plus personnalisé, semblent avoir convaincu les clients d'un séjour plus proche de leurs attentes : croiser moins de monde sans se dispenser d'un service quasi-hôtelier. Les gîtes et meublés ont quant à eux bien fonctionné en juillet-août, en particulier ceux disposant d'une piscine ou d'un espace bien-être. La possibilité de privatiser pour sa famille un hébergement complet correspondait totalement aux attentes des clientèles au regard du contexte de la crise sanitaire.

Les sites de visite : Les petits sites de visite et activités de loisirs semblent avoir tiré leur épingle du jeu puisque 69% d'entre eux constatent une augmentation ou une stabilité de leur fréquentation. Cette augmentation de la fréquentation est principalement liée à l'augmentation de la clientèle de proximité. Ce sont toutefois les plus gros sites touristiques du département qui ont été impactés du fait de l'annulation de groupes autocaristes et la baisse de la clientèle étrangère, en particulier dans les châteaux du Val de Loire. Certains sites comme les musées craignent de futures restrictions pour contrer la propagation du virus qui pourraient impacter la venue des groupes scolaires sur l'arrière-saison et le reste de l'année.

Les restaurants : Plus de 70% des restaurants interrogés s'accordent à dire que leur fréquentation estivale est en hausse ou stable par rapport à la même période en 2019. L'activité a été fortement soutenue par la clientèle locale qui a privilégié cette année le tourisme de proximité et les loisirs. Certains restaurateurs craignent toutefois de futures restrictions à la rentrée qui pourraient impacter le tourisme d'affaires.

Les pros du Saumurois parlent de la saison

Opérateur bateau habitable : « De notre côté, l'activité en juillet – août est assez exceptionnelle puisque nous accusons un taux de remplissage de 100% ! Le fait de louer un bateau entre soi est rassurant pour la clientèle. Le beau temps joue également dans l'envie de passer des vacances au bord ou sur l'eau. »

Hôtels à Saumur : « Nous allons enregistrer une baisse de -20% en juillet. La clientèle est uniquement française et de proximité. Toutefois, le mois d'août semble être bien meilleur puisque nous serons sensiblement identique à l'an passé. Nous appréhendons toutefois la rentrée de septembre car de nombreuses entreprises annulent les réunions, séminaires, incentives et privilégient des web-conférences. »

Camping dans le Saumurois : « La saison à véritablement démarré le 14 juillet. Nous constatons beaucoup de clientèles « La Loire à Vélo » et une clientèle de proximité mais peu de longs séjours par rapport à l'an passé. Si nous accusons en juillet un taux d'occupation de 75%, nous sommes complets le 3 premières semaines d'août en locatif. La situation est beaucoup plus incertaine fin août et la rentrée de septembre du fait de l'annonce par les gouvernements de Royaume-Uni, Belgique et de l'Espagne d'une mise en quarantaine. La clientèle retraitée étrangère en arrière-saison constitue une part non négligeable du chiffre d'affaires habituellement. »

Chambres d'hôtes à Saumur : « Notre activité est très bonne cet été. Nous enregistrons beaucoup de réservations de dernière minute. Nous constatons toutefois des difficultés à faire respecter les règles sanitaires pour notre clientèle. Quand ils franchissent la porte, ils se sentent un peu comme chez eux et en oublient de respecter les règles sanitaires imposées par l'établissement…ce n'est pas toujours simple à gérer… »

Chambres d'hôtes et meublés de tourisme en Anjou : « Depuis plusieurs années, nous proposons à nos clients de privatiser l'ensemble de notre structure. Cette année, cette formule a eu un véritable succès car nous enregistrons 100% d'occupation en juillet-août. »

Activité de montgolfière en Anjou : « L'activité en juillet-août est particulièrement bonne cette année pour nous. Nous avons une très forte demande de dernière minute qui nécessite de nous adapter, ce qui n'est pas toujours évident pour une activité « montgolfière » qui est soumise aux aléas des conditions climatiques. »

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ