Mercredi 08 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Météo du vendredi 7 août : L'obésité chez l'enfant « se transmet » plus souvent par la mère

Une nouvelle étude de la « City, University of London » révèle que les conséquences de l'obésité ou d'un surpoids chez les pères ne sont pas les mêmes que chez les mères. Les répercussions sur la santé de leurs enfants seront différentes.

IMG


L'étude « Is the Intergenerational Transmission of Overweight Gender Assortative? » (La transmission intergénérationnelle du surpoids est-elle sexospécifique ?) qui sera prochainement publiée dans la revue Journal for Economics and Human Biology, a analysé près de deux décennies de recueils de données afin de découvrir si le surpoids chez l'enfant est influencé de la même manière par celui de leur mère et de leur père. Les recherches montrent que les enfants en âge d'aller à l'école, et dont la mère est obèse ou en surpoids, courent plus de risques de l'être eux aussi comparé à l'influence du poids de leur père. Si leurs deux parents sont obèses ou en surpoids, les données indiquent que la probabilité pour les garçons d'être en surpoids ou obèses est plus forte que celle des filles.

Les influences maternelles plus fortes que les influences paternelles

Des estimations de l'association internationale pour l'étude de l'obésité (IASO) indiquent que le Royaume-Uni possède les taux d'obésité et de surpoids chez les enfants âgés de 5 à 17 ans parmi les plus élevés d'Europe. Les résultats sont conformes à l'idée que les risques pour les enfants d'être en surpoids ou obèses sont plus élevés si les parents le sont également. Cependant, l'étude a révélé que les répercussions particulières de chaque parent sur la santé de leur enfant dépendaient de l'âge et du sexe de l'enfant. « Les adolescents de sexe masculin dont les deux parents sont en surpoids ou obèses font face à une probabilité plus forte de l'être à leur tour », explique la professeure Jofre-Bonet, à l'initiative de cette étude. Elle ajoute : « En revanche, si seul leur père est en surpoids et qu'ils sont plutôt à l'école primaire, la probabilité qu'ils soient en surpoids est plus forte, mais ils courent moins de risques d'être obèses qu'un garçon âgé de 5 ans ou moins. Si seule la mère est obèse, la probabilité pour un garçon âgé de 5 ans ou moins de l'être à son tour augmente. »

En comparant ce résultat aux filles, la professeure explique : « Nous constatons que chez les filles, la corrélation entre le surpoids ou l'obésité de l'enfant à celui ou celle de sa mère est plus importante qu'elle ne l'est avec le poids de son père. Les filles en âge d'aller à l'école et dont la mère est en surpoids ou obèse possèdent une probabilité accrue de l'être également. Les adolescentes dont la mère est obèse courent également davantage de risques d'être en surpoids ou obèse. »

La transmission du surpoids plus forte chez les parents plus âgés

D'après l'étude, bien que les mères âgées de plus de 30 ans au moment de la naissance soient moins susceptibles d'avoir des enfants en surpoids ou obèses, si elles-mêmes sont obèses, la probabilité qu'elles aient des enfants en surpoids est alors plus forte. Si les deux parents sont obèses, la probabilité pour les enfants d'être en surpoids ou obèses augmente avec la différence d'âge entre les parents et l'enfant. Malgré les idées reçues, l'étude n'a trouvé aucune preuve suggérant qu'être enfant unique avait une quelconque incidence statistique sur la transmission du surpoids. Sauf lorsque les deux parents sont obèses : dans ce cas, la probabilité pour un enfant unique d'être en surpoids augmente. « Les conclusions de l'étude sont importantes puisqu'elles laissent entendre qu'une attention particulière a besoin d'être portée aux familles où les deux parents sont en surpoids. » explique Mireia Jofre-Bonet de la « City, University of London ».Elle poursuit en expliquant : « Les interventions en matière de politique sanitaire doivent prêter une attention particulière aux filles en âge d'aller à l'école, surtout si leur mère est obèse. Nous constatons que les parents à faibles revenus courent davantage de risques de se retrouver en surpoids, de même que leurs enfants. Par conséquent, les interventions devraient se concentrer davantage sur les familles à faibles revenus afin d'être plus efficaces. »*

Côté météo

Demain, les températures seront particulièrement élevées. Le matin, il fera 18 à 19 degrés et le soleil sera très lumineux dès le lever du jour. Dans la journée, le mercure grimpera en flèche pour atteindre 38 degrés sous abris. Il pourra faire plus chaud en extérieur, puisque le soleil sera bien présent. Dans la soirée, la température restera élevée avec 33 degrés et le soleil brillera encore tard dans le ciel.

Matin


Après-midi

Soir


Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ