Mercredi 08 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Chinon. Avec la canicule, vigilance pour les centrales nucléaires du Val de Loire

Avec l'arrivée de la canicule, les centrales nucléaires du Val de Loire vont devoir prendre beaucoup de précautions pour ne pas avoir à arrêter leurs réacteurs.

IMG


Avec les vagues de fortes chaleurs, les centrales nucléaires doivent être particulièrement vigilantes à la température de l'eau dans la Loire. Sont concernées les centrales de Belleville-sur-Loire, Dampierre-en-Burly, Saint-Laurent-des-eaux et Chinon. Ce qui les préoccupe c'est la température de l'eau rejetée dans la Loire, car les centrales utilisent l'eau du fleuve pour refroidir leurs circuits secondaires. Des normes environnementales leur sont imposées et indiquent qu'il ne peut pas y avoir de rejets d'eau si celle-ci a une température supérieure de 1 degré que celle du fleuve. Pour répondre en partie au problème, les centrales qui bordent la Loire sont équipées de manière à refroidir l'eau du fleuve qu'ils utilisent grâce à des tours aéroréfrigérantes. Cependant le système ne peut pas empêcher à lui seul la hausse de la température de l'eau et a ses limites. Si les centrales, dont celle de Chinon, venaient à ne pouvoir rejeter une eau suffisamment froide, elles devraient limiter leur production. Pour le moment l'ensemble des réacteurs est en fonctionnement, un bilan est réalisé toutes les 24h pour s'assurer de la bonne température de l'eau rejetée.

Une alimentation en électricité assurée

Nous ne serions toutefois pas sans électricité. En effet, si le nucléaire représente 75% de la production électrique, ce n'est pas la seule source dont nous disposons. EDF assure que parmi les ressources en électricité utilisées en France, les panneaux solaires sont particulièrement performants en période estivale. Profitant d'un ensoleillement important, ils produisent en priorité. Une production complétée par les autres énergies (éolien, hydraulique…) pour pallier le manque.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ