Mercredi 08 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Brézé. Château de Grandfond : Patrimoine convoité à l'abandon

Situé au Sud-Est de Brézé, le château de Grandfond est aujourd'hui abandonné, mais le lieu a été occupé pour beaucoup d'activités de différents domaines durant le siècle dernier. Aujourd'hui, la propriété est envahie par la nature sauvage et malgré une façade qui semble être en état, elle laisse place à un intérieur très dégradé.

IMG


Le Château de Grandfond bâti au XVe siècle était à l'origine une forteresse médiévale. Il a connu au cours de son existence, beaucoup de propriétaires dû à des cessions ou héritages dont il faisait l'objet jusqu'à la fin des années 1800, avant de subir d'autres modifications liées à son usage au cours du temps. En juillet 1930, le château devenu un hôtel est mis à la vente par des avocats de Saumur pour la somme de 400 000 francs. Le Château est par la suite devenue une maison de repos et de convalescence avant d'être réquisitionné et qu'une école régionale de police s'y installe pour mettre en place un stage de deux mois pour la formation de policiers. Des groupes de jeunes femmes sont alors formés pour les unités de police nationale urbaine et groupe mobile de réserve (GMR) et pour intégrer les commissariats de la région. À partir des années 1950, le bâtiment est transformé en colonie de vacances par la ville de Joinville dans le Val-de-Marne. Il fut ensuite racheté par des investisseurs japonais, qui projetaient d'en faire un hôtel de luxe. Ils avaient alors entièrement refait les façades extérieures et la toiture, mais aucune suite n'a été donnée à ses travaux. Depuis cet abandon, le monument appartient à une société suisse. De nos jours, ce site abandonné laisse place à la végétation sauvage et à des dégradations. Le propriétaire reste injoignable.

Le site au coeur de vidéos d'Urbex

Le château est aujourd'hui l'objet de la convoitise des pratiquants de l'Urbex (exploration urbaine). De nombreuses images d'Urbex se retrouvent sur la toile. Ces vidéos tournées par des dits explorateurs urbains dans des propriétés privées et délaissées sont interdites. En ce qui concerne le Saumurois, on retrouve de nombreux clips sur les réseaux qui mettent en scène des bâtiments abandonnés comme la clinique Fardeau. Sur l'enregistrement qui s'est fait à Grandfond, on peut voir l'intérieur du château dans un piteux état et assez dangereux pour ce qui s'y aventure.


Un enjeu patrimonial et environnemental


Contacté par la rédaction, le maire de la commune nouvelle de Bellevigne-les-Châteaux, Armel Froger indique que « Le propriétaire actuel est une société domiciliée en Suisse, qui est injoignable depuis plusieurs années. » La commune souhaite s'impliquer dans la gestion de ce château abandonné. « Le propriétaire ne s'est jamais occupé de l'espace laissé à l'abandon malgré nos relances. De nouvelles démarches seront engagées à la rentrée de septembre 2020 pour ce site qui représente un enjeu patrimonial et environnemental. »

9 commentaires :


Commentaire de bernadette fourré la vieillerie !!

05/08/2020 16:12:44

née à Paris mais fille du terroir, par ma maman, et à Parnay par mon papa . est-ce la vérité ????? il m\'avait dit qu\'une grand mère à lui du nom de Mme Rébeilleau était servante au Château de Grandfond et qu\'elle était tombé enceinte par la gente occupante des lieux ????? alors comme si ..... j\'avais un droit !!!! j\'y suis allée très souvent, rien que pour l\'état des lieux !!!! Alors heureux qu\'il soit enfin remarqué.



Commentaire de Peu importe

05/08/2020 16:35:05

Des demeures qui sont à vendre pas chères mais au coup d'entretien astronomique par la suite, il faudrait qu'une association du type de la mothe chandeliers soit créée pour pouvoir conserver cette magnifique demeure.



Commentaire de UneAffaireAfaire

05/08/2020 18:47:30

Voilà qui ferait un Hôtel d'agglomération digne de son nouveau président qui le reconcilierait avec les bouseux :-)



Commentaire de Triste époque

05/08/2020 20:10:58

Quelle tritesse de voir un patrimoine inestimable à l'abandon... Quand je vois que des cagnottes sont mises en lignes pour des causes plus ou moins debiles et que pour sauver ces belles baisses d'autan qui serait nécessaire de restaurer et de refaire vivre..rien ...



Commentaire de Si...

05/08/2020 20:21:35

Si cela n'intéresse plus la société suisse, qu'elle fasse un legs à la commune. C'est un sacrilège de laisser ainsi à l'abandon un tel patrimoine. // Ils sont marrants ces jeunes de la vidéo avec leurs réflexions: "la baraque, la maison" etc... mais on voit qu'ils aiment ce château et rêvent d'y habiter. Pourquoi pas un jour?



Commentaire de Gilles Rocher

06/08/2020 10:03:57

et voila comment disparait le patrimoine français !! il ne reste plus que le feu que pour que les propriétaires touche l'assurance, et adieu le château de la princesse !! il devrait exister une close d'entretien, d'occupation et surtout de propriétaires français pour ces magnifiques bâtiments, malheureusement ce n'est pas le seul en France !! ha bah c'est sur qu'un Riad au Maroc est plus tranquille pour placer son argent !! hahaha !! nos dirigeants, banquiers et avocats le savent bien !! allez bisous dormez bien !!



Commentaire de Gaggg

11/08/2020 15:41:13

Les Urbexeurs (et photographes) ne sont plus que les seuls soldats luttant pour le patrimoine. Ils sont parfois jeunes et à la recherche du frisson mais sont souvent tous touchés par la beauté des lieux qu'ils visitent et son histoire énigmatique et à imaginer en traversant les pièces. Moi-même je suis toujours à la recherche de ce patrimoine méconnu et délaissé qui propose des visites toujours plus intéressantes que les Châteaux-musées de la Loire... Point de barrières ou de salles fermées au public, ici tout est synonyme d'aventure et de mystère et c'est très prenant, malgré le fait qu'ils a



Commentaire de @Gaggg

11/08/2020 20:53:08

Oui mais attention! C'est interdit car propriété privée et surtout très dangereux!



Commentaire de Karen

22/01/2021 16:33:24

A chaque fois que çà passe entre les mains d’asiatiques çà tourne mal, ils se servent au début du nom du domaine pour le vin, démontent et exportent les oeuvres d’art, boiseries, planchers et cheminées, sous prétexte de rénovations font disparaître les peintures, les moulures, plafonds au profit d’un style qui n’ont rien à voir avec l’histoire des lieux. Puis ils revendent à vil prix à leur tour la coquille vide, qui finit à tous vents. Il manque des clauses pour éviter ces pillages organisés, et notamment une réquisition automatique après un abandon excèdant un certain nombre d’années pour



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ