Samedi 04 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumurois. Inventaire des zones humides dans le sud-est du territoire

La Communauté d'Agglomération Saumur Val de Loire réalise actuellement l'inventaire des zones humides sur 24 communes (1) du sud-est de son territoire. Le bureau d'études spécialisé dans les milieux aquatiques, HydroConcept, a débuté les prospections sur les communes de Verrie, Rou-Marson, Distré et les Ulmes depuis le début du mois.

IMG


Ce mardi 21 juillet, Florian Bontemps, chargé d'affaires en environnement et spécialisé en milieux aquatiques du bureau d'études HydroConcept, commençait le tour d'horizon des potentielles zones humides de l'agglomération (relire notre article). Installé dans un champ à proximité du domaine de Presle à Distré où coule le petit cours d'eau du Douet le spécialiste étudie le terrain. « En regardant le Douet ici, on note qu'il a été creusé par les mains de l'homme, afin certainement de drainer cette parcelle. Le carottage nous en dira plus. » Une des qualités importantes de ce métier est l'observation. « Quand j'arrive sur les zones sélectionnées, je regarde la végétation, le cours d'eau, l'environnement, le patrimoine avec la présence de fontaines par exemple. » Il est impossible de faire un recensement complet. Un travail de prélocalisation a été effectué en amont avec le cabinet d'études, les élus des quatre communes, les associations concernées, les agriculteurs…

Des éponges naturelles

« Les zones humides sont des milieux dans lesquels l'eau est présente en quantité importante une majeure partie de l'année. On peut les comparer à des éponges naturelles. Elles vont se charger d'eau, l'hiver ou quand il pleut beaucoup, pour la restituer lors des périodes de sécheresse. Elles sont aussi précieuses pour la filtration de l'eau et elles sont le support de vie de nombreuses espèces », explique Rémi Vercruysse, technicien rivière et biodiversité à l'Agglomération. La méthode de travail est basée sur les recommandations du Schéma d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) du Thouet et de la Commission Locale de l'Eau (CLE).

« L'oxydation marque une présence d'eau »

Florian Bontemps vérifie la présence de plantes hygrophiles en se basant sur l'arrêté du 24 juin 2008 modifié qui ne liste pas moins de 794 espèces végétales. « Il faut qu'il y ait plus de 50 % de recouvrement par ces espèces pour avoir une zone humide », en l'occurrence aucune présence à cet endroit. L'aspect botanique éludé, il s'agit maintenant de vérifier l'hydromorphie (la qualité d'un sol qui montre des marques physiques de saturation régulière en eau) du sol par un carottage. L'outil utilisé s'enfonce difficilement dans le sol sec sur les 50 cm réglementaires : « Afin de détecter la présence d'eau on regarde s'il y a de la rouille dans la motte prélevée. L'oxydation marque une présence d'eau. » Là, ce ne sont que d'infimes morceaux de rouille. Les prochains carottages diront s'il y a lieu de classer cette partie en zone humide. Le travail va se poursuivre encore une partie du mois d'août et les résultats seront affichés en mairie à la rentrée. Chaque habitant pourra les consulter et donner un éventuel avis. Ce classement est aussi utile pour les PLU (Plans Locaux d'Urbanisme) et des PLUi (Plans Locaux d'Urbanisme intercommunaux). Le coût total de cette étude est de 125 000 euros HT subventionné à hauteur de 50 % par l'Agence de l'eau Loire-Bretagne et à 30 % par Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).

(1) En 2020 : Verrie, Rou-Marson, Distré, Les Ulmes, Artannes-sur-Thouet, Cizay-la-Madeleine, le Coudray-Macouard, Brossay, Vaudelnay, Saint-Macaire-du-Bois et Le Puy-Notre-Dame.
En 2021 : de Courchamps, Saumur, Souzay-Champigny, Parnay, Turquant, Montsoreau, Varrains, Bellevigne-les-Châteaux, Fontevraud-l'Abbaye, Saint-Just-sur-Dive, Montreuil-Bellay, Épieds et Antoigné.


1 commentaire :


Commentaire de sablons 49

22/07/2020 22:10:32

Ça sent bien l'étude pour occuper les Btes privées...



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ