Jeudi 09 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Série d'été. Des petites histoires qui font la grande : Le retour d'Yves Cornet avec les lavandières

Il y a quelques années, Yves Cornet nous dévoilait sa collection de 2 500 cartes postales datant principalement d'avant les années 30, que nous avons décidé de vous rediffuser durant cette période estivale.

IMG


Ses cartes postales, qu'il a classées par thèmes, retracent l'histoire de Saumur « Chaque carte postale est un véritable document historique », explique Yves Cornet. « Elle n'a cependant d'intérêt que si elle est montrée. Derrière chacune se cache une histoire à raconter. Des petites histoires qui font la grande ».

Aujourd'hui, nous vous proposons de revivre la petite histoire des lavandières. Les femmes lavaient le linge dans la Loire ou dans le Thouet « Le décor est fantastique… rien à voir avec une buanderie, rien à voir avec un coin de garage… pas besoin d'électricité, ni d'arrivée ou d'évacuation d'eau… ! Mais quelle fatigue pour ces femmes ! », raconte Yves Cornet.

« Elles portaient leur linge sur des brouettes … se mettaient à genoux dans un support en bois comme pour prier le fleuve de les aider dans leur labeur, le trempaient dans l'eau, le savonnaient avec de la cendre sur une pierre usée elle aussi à force des coups, le frappait au battoir pour l'assouplir et l'essorer en le pliant plusieurs fois. », explique Yves Cornet. Une fois lavé et essoré, elles mettaient le linge soit à sécher sur des fils, ou elles l'emportaient avec elles pour les faire sécher plus loin.

Sur la première carte postale nous pouvons voir le Thouet et le Pont Fouchard ainsi que les femmes nettoyant le linge. Elles chantaient grâce au rythme des battoirs.




Sur cette seconde carte postale, cela se passe à Saint-Hilaire Saint-Florent. En arrière-plan nous pouvons percevoir la maison de retraite L'Abbaye. En premier plan, nous voyons les femmes lavant le linge dans le Thouet.




Ci-dessous, la scène se passe Rue Saint-Nicolas à Saumur en novembre 1918 lors d'inondations. Les femmes continuaient encore à nettoyer le linge malgré les mauvaises conditions.




Enfin, la dernière photo illustre le bord de la Loire. Les femmes lavent le linge dans la Loire en bas du Pont Cessart et face au château de Saumur.



4 commentaires :


Commentaire de Surprenant

15/08/2020 19:48:58

Laver le linge rue Saint-Nicolas au milieu des passants, chevaux et voitures. Inimaginable de nos jours. On peut aussi constater que les lavoirs n'existaient pas partout. Quelque part c'était aussi l'occasion de papoter, de rire ou bien de se crêper le chignon parfois. L'été, la tâche devait être plus supportable. Pas facile la vie des femmes à l'époque mais pour les hommes les conditions de travail n'étaient pas tendres non plus.



Commentaire de Vincent

24/08/2020 19:23:23

Superbe, comme d'habitude. Du coup, je me suis replongé dans les miennes. A bientôt...



Commentaire de Alain

24/08/2020 20:21:23

Chères modestes DAMES (ma marraine en était) si courageuses dont ce n'était que l'un des moments de vie et elles ne se plaignaient jamais ! Honorons les même si heureusement pour les femmes d'aujourd'hui tout cela à définitivement disparu mais soyons en conscient l'espace d'un instant ou d'une pensée, elles le méritent ô combien !



Commentaire de Lolo de Pocé

25/08/2020 08:41:14

Superbe et très intéressant comme toujours. Ces images m'ont fait repenser à mon arrière grand mère qui était lavandière et s'occupait du linge de quelques riches commerçants dans la Vienne. Dommage que les lavoirs aient disparus pour la plus part



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ