Samedi 27 Novembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumurois. Une saison touristique qui tourne au ralenti

L'été 2020 est fortement marqué par les stigmates de la crise sanitaires, les lieux touristiques, hébergements et autres peinent à remplir correctement. Alternant entre journée bondées et remplissage médiocre, il est très difficile pour les professionnels du tourisme de prévoir comment se dérouleront les semaines à venir. Pourtant tous restent optimistes.

IMG


Le début de la saison touristique a connu un sérieux coup de frein en raison de la crise sanitaire. Après plusieurs mois de fermeture, sites touristiques, restaurants, hôtels, campings, les différents acteurs du tourisme ont dû faire preuve d'adaptation pour surmonter les difficultés et sauver la saison. Même si l'impact a été sérieux pour les professionnels comme l'explique Jean-Jacques Micoud, directeur de Saumur Val de Loire Tourisme : « Cette saison sera quoi qu'il en soit marquée par un important manque à gagner. Nous sommes à - 50% d'activité depuis le début de la saison touristique par rapport à une autre année. Cela se voit également sur la vente de billets que nous faisons à l'office de tourisme. Tout confondus, nous vendons généralement 55 000 billets, nous serons contents si nous arrivons à 15 000 en fin d'année ». En cause notamment, le report ou l'annulation des nombreux grands événements en Saumurois. Selon le directeur, l'impact économique sera particulièrement fort cette année et se verra encore en 2021 : « Je suis inquiet pour un certain nombre d'entreprises », assure-t-il. Patrice Fialip, directeur du camping de l'ile d'Offard à Saumur explique que le camping "a un taux de remplissage qui n'est que de 50% par rapport à l'année dernière. Nous fonctionnons beaucoup avec les grands événements comme Anjou Vélo Vintage qui remplissent le camping. Toutes ces annulations ont un important impact sur notre activité."

Peu de visibilité sur l'avenir

La difficulté pour les professionnels est de prévoir, les jours et les semaines ne se ressemblent pas, les sites profitent parfois d'une forte affluence et souffrent d'autres fois d'un manque de visiteurs. « La gestion de site et le prévisionnel sont très difficiles dans ces conditions que ce soit pour les commandes, l'emploi de saisonnier, les plannings… Il n'y a vraiment rien de très stable », complète Jean-Jacques Micoud. Le camping de l'ile d'Offard à Saumur fait également face à une incertitude quant à la suite de la saison estivale : "Nous avons embaucher moins de personnels que d'habitude au vu du peu d'activité pour le moment, on adaptera en fonction de la demande, on embauchera de nouveau saisonniers", souligne Patrice Fialip. Le constat qu'il dresse, comme beaucoup de professionnels, est que l'emploi en pâtira de cette crise sanitaire notamment pour les jeunes et les saisonniers qui peinent à trouver des emplois dans les secteurs qui recrutent généralement beaucoup, à savoir l'hébergement, l'hôtellerie et la restauration.

Un tourisme plus local

Toutefois, il reste confiant sur la suite et une reprise semble se faire sentir en Saumurois. « Depuis une dizaine de jours, on sent que l'on a passé un nouveau cap, les touristes sont plus nombreux et les sites connaissent une affluence plus importante. On a retrouvé un niveau comparable à celui de l'année dernière à la même époque », souligne Jean-Jacques Micoud. Les professionnels du tourisme devront composer cette année avec un public légèrement différent des autres années. Le tourisme 2020 s'annonce donc beaucoup plus local avec des visiteurs venus de la région ou des régions voisines : "Bretagne, Normandie et un peu de région parisienne", pour le camping d'Offard. La théorie de Jean-Jacques Micoud est que les touristes ont misé sur des vacances et des sorties de proximité : "On a affaire à un tourisme du plus souvent, plus prêt, moins longtemps."

Les touristes étrangers manquent à l'appel

Le tourisme régional est donc plus important et il faudra faire sans une bonne partie de touristes étrangers qui compte généralement pour un quart de l'effectif global. « Les Français ne pourront compenser à eux seuls ce manque comme on a pu l'entendre parfois. Il y a 90 millions de touristes étrangers qui viennent chaque année en France contre 9 millions de Français qui partent à l'étranger, le calcul est donc assez rapidement fait », argumente le directeur de Saumur Val de Loire Tourisme. Un constat partagé par le Pôle nautique de Saumur qui loue des canoës durant la saison estivale. « Le début de saison est pour le moment encore timide et nous devrons faire sans les étrangers qui représentent en général 20% de nos clients, les Anglais et Hollandais sont très peu présents par rapport aux années précédentes. L'activité du mois de juin n'a représenté que 40% de celle de l'année précédente », explique Damien Poitevineau président du pôle (relire notre article). Pour le camping d'Offard, les touristes étrangers représentent généralement près de 50% de la clientèle : "leur absence est donc un important manque à gagner."

Continuer à animer le territoire

L'office de tourisme saumurois continue de faire la promotion du territoire et cela semble porter ses fruits. À l'image du jeu-concours qui se terminait ce mercredi 15 juillet et qui a réuni plus de 9 000 participants et près de 200 prestataires. L'office est également très actif sur les réseaux sociaux avec un taux d'engagement de se communauté particulièrement élevé. « Tout cela redonne envie de ressortir et a un effet levier. D'où l'intérêt aussi des animations estivales qui reprennent à Saumur et qui ont un effet d'attractivité essentiel et considérable (notre article par ailleurs) », souligne le responsable de l'office de tourisme. Et d'ajouter, « À force de développer de grands événements qui rassemblent, le territoire a su marquer et créer un bruit de fond qui reste. Cela permet très certainement au Saumurois de rester dans les esprits pour un redémarrage plus rapide. » Même philosophie pour Patrice Fialip qui a ouvert ses piscines, propose des animations et a fait de nombreuses offres sur les tarifs pour "continuer de faire venir les vacanciers". Il faut selon lui "rester positif et proposer aux touristes une parenthèse d'évasion qui leur fait oublier ce moment difficile."

2 commentaires :


Commentaire de Enfin.

16/07/2020 20:29:24

Voila qui va faire plaisir au maire et au préfet, eux qui n'ont de cesse de rappeler que tout regroupement de plus de 10 personnes est interdit.



Commentaire de saumuroise

17/07/2020 10:09:51

Quand est-ce que la ville de Saumur se remettra en cause et proposera autre chose que ces fichus parapluies installés à grands frais depuis 3 ou 4 ans ? Nous ne sommes pas au Portugal où ils sont installés pour protéger du soleil et rafraichir les rues ! On veut du renouveau à Saumur pas du copier/coller !



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ