Lundi 06 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Brain-sur-Allonnes, les agriculteurs à la barre (d'envol) !

Lundi 29 juin dernier, le Parc Loire-Anjou-Touraine et la Fédération des chasseurs de Maine-et-Loire ont convié éleveurs et agriculteurs à une démonstration de fauche de prairie avec barre d'effarouchement. Placé à l'avant du tracteur, ce dispositif permet à une partie de la petite faune de s'échapper avant le passage de l'engin. Une mesure de protection efficace qui profite à bon nombre d'animaux et un outil à l'efficacité démontrée.

IMG


Les prairies accueillent une faune riche et diversifiée, qui y trouve un lieu de prédilection pour se reproduire. Depuis quelques années, force est de constater une forte régression de nombreuses espèces dont certaines emblématiques comme le Râle des genêts, un oiseau extrêmement menacé.
Les agriculteurs jouent un rôle crucial dans le maintien de la biodiversité au sein de leurs parcelles. Pour protéger la petite faune, très exposée notamment au moment des fauches, des outils simples existent, tels que les barres d'envol ou d'effarouchement. Elles sont utilisées depuis un certain moment, par les exploitants pour faire fuir le gibier.

Une utilisation très efficace

C'est dans une logique de préservation et d'encouragement des bonnes pratiques que le Parc naturel régional Loire-Anjou-Touraine et la Fédération des chasseurs de Maine-et-Loire ont organisé ce lundi 29 juin, une rencontre technique avec le GAEC de la Grande Prairie, à Brain-sur-Allonnes. Agriculteurs et éleveurs ont pu observer et échanger sur le réel intérêt que présente la barre d'effarouchement lors de la fauche.
Son utilisation s'avère très efficace pour préserver différentes espèces, à une période où les jeunes ne peuvent pas encore voler ou restent tapis au sol : perdrix grise ou rouge, caille des blés, faisans, lapins et lièvres, faons… sans oublier le Râle des genêts. Nicolas Beaumont, en charge des questions agriculture-biodiversité à la Fédération des chasseurs 49, profite de la matinée pour dresser le bilan positif de cette action. « Avec 18 barres utilisées, les agriculteurs du département comptabilisent chaque année, près de 300 animaux directement sauvés » assure-t-il.
Outre les prairies, ce type de matériel peut s'utiliser facilement sur luzerne ou en vignes, permettant la sauvegarde d'autres espèces comme l'Œdicnème criard et l'Alouette des champs.

Mise à disposition possible

Depuis 2018, trois barres d'effarouchement, similaires à celle prêtée par la Fédération des chasseurs, ont été acquises par le Parc grâce à une subvention de la Fondation LISEA Biodiversité. Principalement utilisées en Indre-et-Loire sur le site Natura 2000 des « Basses Vallées de la Vienne et de l'Indre », elles peuvent être mises à disposition des agriculteurs de Maine-et-Loire, intéressés par la pratique (sous réserve de disponibilité).
Pour en savoir plus
- Nicolas Beaumont (Fédération des chasseurs) - 06 60 88 92 34 - n.beaumont@chasse49.fr
- Lucile Stanicka (PNR, animatrice Natura 2000) – 02 41 53 05 08 –
l.stanicka@parc-loire-anjou-touraine.fr

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ