Dimance 22 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Fin de l'Alerte Enlèvement : Vanille, un an, a été tuée par sa mère

C'est une première : L'Alerte Enlèvement s'est terminée ce dimanche sur un épilogue tragique : Nathalie Stéphan a avoué avoir étouffé sa fille vendredi après-midi. Le corps de la petite a été retrouvé derrière la maison de quartier du Trois-Mâts à Angers dimanche soir.

IMG


Il était déjà trop tard lorsque l'Alerte Enlèvement a été déclenchée au plan national samedi par le Ministère de l'Intérieur. Vanille, 1 an, était déjà morte depuis le vendredi en début d'après-midi. Sa mère, Nathalie Stéphan (39 ans) – à qui la garde de l'enfant avait été retirée – disposait d'un droit de visite et devait ramener sa fille au plus tard vendredi, à 17h30, au centre d'hébergement mère-enfant situé dans le quartier de la Madeleine à Angers. Ce qu'elle n'a pas fait, et pour cause.

La mère retrouvée à Nantes sans la fillette

Après avoir interrogé ses proches sur ce qui n'était encore qu'un retard, les enquêteurs du Service régional de police judiciaire d'Angers ont commencé à réellement s'inquiéter en visitant l'appartement de la maman. « Elle avait laissé dans sa chambre des éléments qui laissaient craindre qu'elle allait passer à l'acte. Elle n'a jamais indiqué très précisément ce qu'elle allait faire mais on pouvait penser à quelqu'un d'un peu désespéré », expliquait en conférence de presse dimanche soir le procureur de la République d'Angers, Eric Bouillard.
Grâce à des témoignages recueillis par le biais de l'Alerte Enlèvement, les enquêteurs ont finalement retrouvé la mère dimanche matin dans un hôtel près de la gare de Nantes. Seule. Placée en garde à vue au commissariat de Nantes, Nathalie Stéphan a dans un premier temps donné des versions différentes, notamment en disant qu'elle avait confié sa fille à une amie avant de quitter Angers.
Mais au final, la Nathalie Stéphan a accepté de reconnaître qu'elle avait donné la mort à son enfant en l'étouffant. Vers 17h30, ce dimanche, le corps de Vanille était découvert par les enquêteurs dans une benne, dans quartier des Justices à Angers. L'autopsie effectué ce lundi après-midi a confirmé la mort par étouffement.

Perpétuité encourue

Lors de sa conférence de presse, le procureur de la République a aussi tenu à « remercier tous ceux qui ont apporté leur témoignage, par le biais de cette Alerte Enlèvement qui a permis de retrouver très rapidement la maman et d'avoir les premières explications. » La garde à vue de Nathalie Stéphan devrait se prolonger jusqu'à mardi matin au plus tard avant qu'une information judiciaire pour meurtre par ascendant sur mineur de moins de 15 ans ne soit logiquement ouverte par un juge d'instruction. « La peine encourue pour ce crime, rappelle le procureur, est la perpétuité. »

7 commentaires :


Commentaire de Ce midi, aux infos

09/02/2020 12:53:12

La mère a été retrouvée à Nantes mais pas la petite.



Commentaire de Quelle tristesse

10/02/2020 09:24:48

Qu'attendent nos candidats aux élections,députés, sénateurs etc... pour demander à revoir la condamnation soit-disant à perpétuité actuellement? Il serait bien de passer d'une peine de 30 ans maximum à 40 ans pour les faits les plus graves et volontaires.



Commentaire de Voltaire

10/02/2020 14:09:56

Certes cette femme est coupable mais elle n'est pas la seule car comment comprendre cet hallucinant laxisme irresponsable de la part des services sociaux qui savaient pertinemment que cette "mère" était malade psychiquement et qui lui confient un bébé d'un an ... Ils sont presque sinon plus coupables qu'elle oui !...



Commentaire de napoléon

10/02/2020 14:12:54

Dans cette triste issue on parle du coté de la justice d'un disfonctionnement. Le magistrat qui à pris la décision de permettre à la mère de voir sa fille et au vu de sa pathologie psychiatrique aurait pu maintenir ce droit de visite accompagnée d'un personnel des services sociaux. Certainement mal conseillé on a préférer prendre le risque d'un droit de visite où la mère se retrouvait seule. C'est donc une bavure à la fois judiciaire et des conseils qui ont permis ce drame. il faut comme tout le monde rendre des comptes au nom du peuple Françai



Commentaire de charly

10/02/2020 17:08:51

quelle tristesse pour cette petite fille de mourir entre les mains de sa mère et les services sociaux qui font confiance à une mère psy et suicidaire qui n\'en avait plus la garde , et comment va s\'en sortir la grande soeur sans séquelles c\'est honteux



Commentaire de cdtalou

10/02/2020 23:41:09

Et le père, il est aux abonnés absent !!!



Commentaire de quelle tristesse!!!

11/02/2020 17:35:12

Cette maman fragile et sous traitement a perdu pied quand les services sociaux lui ont signifié qu'elle allait devoir partir de son logement. Elle n'aurait pas dû rester seule avec Vanille vu son état, une personne compétente aurait dû l'accompagner lors des visites à sa fille. Un manquement certain mais qui sera responsable la maman bien sûr....que Mr Gilet revoit sa copie!!!!!!!!!!!!!



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ