Mardi 30 Novembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumurois. L'eau, le futur gros enjeu agricole du prochain conseil communautaire ?

A la veille de l'événement la Ferme des Solutions (notre article par ailleurs) où l'enjeu sera de faciliter les reprises d'exploitations agricoles et développer l'emploi dans cette filière, un autre enjeu se pose pour l'agglomération. Celui de la gestion de la ressource en eau sur le territoire saumurois.

IMG

Jérôme Harrault, Jean-Michel Marchand et Christian Blet


L'eau en agriculture est un facteur primordial pour le bon développement de celle-ci. Selon Jean-Michel Marchand, président de l'agglomération et Jérôme Harrault vice-président en charge de l'agriculture, cela sera un chantier important que le prochain conseil communautaire devra mener, avec notamment la révision des SAGE (Schéma d'aménagement et de gestion de l'eau). « Nous ne sommes pas un territoire en manque d'eau, toutefois il y a une gestion qui sera à étudier pour pallier à certaines situations comme nous avons pu en vivre récemment », explique le président, en faisant référence à la sécheresse de cet été 2019, qu'il qualifie « d'anxiogène » pour les agriculteurs, et aux nombreuses restrictions. En effet, certaines exploitations nécessitent plus d'eau que d'autres, il s'agit donc de répartir cette ressource de manière intelligente et cadrée, afin que son utilisation ne soit pas déraisonnable et déraisonnée.

Un frein à l'installation

« Il ne faut pas non plus que le manque d'eau soit un frein à l'installation d'exploitants agricoles, car cela peut arriver », ajoute-t-il. En effet, l'agglomération a récemment eu affaire à deux exploitants qui souhaitaient installer leur exploitation sur le territoire. Ils se sont cependant frottés à une problématique, ils n'avaient pas accès à l'eau. L'agglomération a donc joué les entremetteurs pour partager cette ressource avec d'autres exploitants. « En prenant un peu d'eau à ceux qui en ont le moins besoin pour la redistribuer aux autres et ainsi équilibrer la gestion, on parvient à satisfaire tout le monde et on permet à des agriculteurs de s'installer. D'autant que ceux-là n'avaient pas de gros besoins », souligne Jean-Michel Marchand.

Faire évoluer les productions

Pour faire face à cette problématique, il y aura peut-être aussi un travail à mener sur l'évolution de nos pratiques agricoles. « Il existe bien des leviers aujourd'hui pour nous permettre de mieux gérer cette ressource essentielle. La technologie, qui est toujours de plus en plus développée et ingénieuse, nous permet de réduire notre consommation. Mais il faut peut-être aussi revoir l'essence même de notre production », explique Christian Blet, producteur à Courchamps et membre de la chambre d'agriculture des Pays de la Loire. Il ajoute : « Je me suis lancé il y a plusieurs années dans l'exploitation du quinoa, une céréale qui ne demande pas forcément beaucoup d'eau. » Il rappelle que ce genre de transition prendra du temps avant de s'appliquer à plus grande échelle. Il lui a fallu 10 ans pour bien développer cette activité et trouver son marché. C'est donc un travail qui devra se faire en anticipation sur le long terme.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ