Mardi 07 Décembre
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Après deux ans de restauration, un tableau retourne au musée de la cavalerie

Vendredi 17 janvier, une œuvre du 18e siècle a fait son retour au musée de la cavalerie après deux ans de travail minutieux d'une étudiante en restauration d'œuvre d'art.

IMG

Après avoir passé deux ans entre les mains d'Alexandra Boselli, le tableau retrouve le musée de la cavalerie


En tant que lieu de conservation et d'apprentissage, le musée de la Cavalerie a souhaité soutenir le projet professionnel d'Alexandra Boselli étudiante de la prestigieuse école Condé en master conservation-restauration de peinture de chevalet. Dans le cadre de son diplôme, elle a reçu la tâche de restaurer un portrait qui aurait été peint, selon ses recherches dans les années 1740. Cette mission a été remplie avec brio et l'œuvre sera bientôt intégrée à l'exposition permanente. Elle explique qu'elle tenait tout particulièrement à réaliser la restauration d'art militaire. « J'ai voulu intégrer la garde républicaine à la sortie de la troisième, mais j'étais trop petite. Je me suis donc tourné vers mon autre passion, à savoir la peinture. Cette restauration était pour moi un moyen de coupler les deux. »

Deux années de travail pour une œuvre de 250 ans

Ce tableau a demandé beaucoup de travail à la jeune restauratrice. « Il a fallu enlever le vernis qui était oxydé, enlever les zones qui avaient été mal repeintes, le retoucher et le nettoyer. Mais avant de faire tout ça, il m'a fallu retirer le dos qui était en contreplaqué et en très mauvais état. Puis j'ai rentoilé le portrait, car celle-ci se délitait », explique-t-elle. Elle a passé deux ans aux côtés de cette peinture pour la rédaction de son mémoire, dont une bonne année consacrée à la restauration et de nombreuses recherches sur l'individu représenté. « Cela fait bizarre de le quitter, j'ai passé deux ans auprès de lui, nuit et jour. D'un autre côté, tous ont l'air très heureux de le retrouver, cela me rend particulièrement fière », indique Alexandra.

Un portrait de haut gradé

Pour mener à bien sa mission et son mémoire, Alexandra a dû faire de nombreuses recherches sur le sujet et notamment sur son histoire. L'œuvre restaurée est un portrait, celui de Léon François Legendre de Lormoy, comte d'Ons en Bray, en Picardie. Ce gentilhomme issu de la noblesse est peint alors qu'il dirige le 1er régiment de Cuirassiers, entre 1730 et 1744. Il termine sa carrière comme lieutenant général, grade le plus élevé de la hiérarchie militaire de l'époque. Il lui a également fallu éplucher de nombreux ouvrages et registre pour retrouver la signification de ses décorations et son blason familial.



1 commentaire :


Commentaire de Trouilhet

18/01/2020 09:29:34

Pour les \\\"puristes\\\", il est un peu réducteur d\\\'appeler le régiment dont il est question autour du tableau \\\"1er Cuirassiers\\\" à l\\\'époque de Legendre de Lormoy. En 1730 (ancien régime oblige), le régiment était \\\"Régiment Colonel Général cavalerie\\\". Il n\\\'est devenu 1er Régiment de cavalerie (période révolutionnaire) qu\\\'en 1791 et 1er Régiment de Cuirassiers en 1803.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ