Lundi 23 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

La gestion de L'Abbaye de Fontevraud une nouvelle fois épinglée

La Chambre Régionale des Comptes (CRC) vient de rendre public son dernier rapport critique sur la gestion des comptes du monument royal. Cette fois elle épingle le GIE, Groupement d'Intérêt Econmique, qui chapeaute les autres structures déjà épinglées.

IMG

L'ancien Président Bruno Retailleau, désormais sénateur, est toujours à la tête du CCO, Centre Culturel de l'Ouest.


Après avoir épinglé le Centre Culturel de l'Ouest, chargé de l'animation culturelle du Monument et toujours présidé par l'ancien Président de Région, Bruno Retailleau, puis à Fontevraud Ressort, qui exploite l'hôtel-restaurant haut de gamme et enfin la Sopraf, qui gère l'accueil et l'entretien du site (relire notre article), c'est désormais au tour du GIE, Groupement d'Intérêt Economique, créé en 2013, sous la mandature Auxiette et dont l'objectif était la mutualisation des services au profit des 3 adhérents pré-cités.En clair, il s'agissait de regrouper les services administratifs de l'ensemble et devait permettre de faire des économies d'échelle. Or, sur la période contrôlée (2013-2016), la CRC pointe des dysfonctionnements majeurs : « (…) Le GIE exerce au bénéfice de ses membres des activités qui ne sont pas auxiliaires, (n.d.l.r en contradiction totale avec le code du commerce dont il dépend), ce qui pose la question même de son existence légale. L'administration au sein du GIE ne permet pas un contrôle effectifs des adhérents sur le fonctionnement du groupement. »

D'autres griefs

Autres griefs et non des moindres : « La perception des droits d'entrée, pour un montant de 2 millions d'euros par an, est effectuée irrégulièrement (…), des prêts irréguliers de personnels entre structures ont été effectués à deux reprises (…), un cadre (n.d.l.r l'ancien directeur du site David Martin) a reçu plus de 90 000 € sans que le motif allégué ne soit justifié. » Un montant qui correspond au solde de tout compte lors de son départ, sur la base d'un accord transactionnel et d'une indemnité compensatrice de RTT et congés non pris, sachant que le directeur touchait 105 000 € brut pas an. Au final de la l'avis de la CRC, cette somme de 90 000 € devrait être remboursée, puisque le poste de directeur du GIE était normalement un poste de non salarié.

« Modification substantielle ou suppression stricte »

Dans ses conclusions, la CRC recommande « un arbitrage à brève échéance entre une modification substantielle du périmètre du groupement (GIE) et sa suppression stricte ». Depuis la mise à jour de ces dysfonctionnements, la région, gestionnaire de l'Abbaye, n'est pas restée sans réagir. Elle a mis en place des mesures correctives et une réflexion sur la gouvernance est en cours.

Les écologistes et LREM montent au créneau

Lors de le cession du conseil régionale ce vendredi 22 mars, deux voix se sont particulièrement faites entendre : celle de Christelle Cardet, conseillère régionale Ecologiste de Saumur et celle d'Aykey Garbaa, LREM. La première demande à « tirer les leçons du passé » persistant à voir dans l'abbaye « un véritable laboratoire d'actions culturelles et de développement territorial,» demandant « un outil d'évaluation et de suivi partagé » (lire son con communiqué). Quant à l'élu LREM, au sujet d'engager une réflexion sur la gouvernance en vue d'une éventuelle simplification, « il ne s'agit là que d'un voeu pieu, qui convient certainement à une abbaye, mais qui ne suffit pas pour une collectivité. » (lire son communiqué).

C'est dans cet état de fait de critiques et recommandations que la Région est actuellement en recherche d'un nouveau directeur, le dernier, Antoine Godbert, recruté suite au départ de David Martin par la mandature de Bruno Retailleau ayant été licencié pour "non-respect des statuts et des grands principes de la commande publique" (relire notre article)...

16 commentaires :


Commentaire de Laurence

23/03/2019 11:39:00

C'est en fait une véritable usine à gaz qui avait été mise en place... et tout cela au profit de l'ancien directeur en fait : quelle nébulosité !



Commentaire de Nostromo

23/03/2019 15:14:39

En résumé tout le monde s’en est mis plein les poches, et les responsables (Retailleau en tête) ne répondront pas de leurs actes.
Circulez, y a rien à voir !!!!!!!!



Commentaire de Hervé

24/03/2019 10:51:24

Depuis le début cette "folie" était prévisible, voir annoncée, mais les jouets et dadas de nos élus ne peuvent pas être cassés ! Et puis ils ont plein, plein d'idées plus délirantes les unes que les autres à imposer, sans omettre toute sorte de proches titrés ou de diplômés à placer ... Mais ils savent toujours avaler des anacondas assaisonnés de honte et trouver cela délicieux !



Commentaire de Discernement et objectivité non partisane

24/03/2019 10:52:39

Comme l'a fait le Courrier de l'Ouest dans son édition de samedi , il faudrait avoir l’honnêteté de bien préciser que la Chambre régionale des comptes sanctionne la gestion Auxiette dont Mme CARDET était membre de sa majorité comme le jeune GARBAA qui était candidat en 2015 sur la liste CLERGEAU soutenu par Auxiette .

Ayez l'honnêteté intellectuelle de préciser également que c'est bien Retailleau qui a eu le courage de faire le grand ménage même si à mon avis il reste encore à dépoussiérer



Commentaire de Charles.D

24/03/2019 10:57:11

Chers contribuables ne vous faites surtout aucune illusions, le feuilleton va se poursuivre ... C'est bien parti pour avec "l'art moderne" qui va attirer les foules, c'est certain ! Et puis nous aurons de nouveaux administrateurs qui hurleront avec les loups de l'époque évidemment ! Tous ces gens là ne pensent qu'à une seule chose leur petit égo minable et se congratuler entre eux, le reste c'est l'argent du contribuable alors si vous imaginiez une seule seconde ce qu'ils s'en foutent !



Commentaire de Pilou49

24/03/2019 11:04:21

Si nos élus avaient eu la toute simple bonne idée de rendre à ce haut lieu de notre histoire sa véritable et incontournable destination à savoir sa restauration en monument et musée historique, en plus du sucés assuré, les économies effectuées auraient, je crois, permis de se servir de ses fonds sauvés du gouffre pour d'autres restaurations bien nécessaires à la ville ... Mais quand on marche avec un entonnoir sur la tête et l'argent des contribuables plein les poches on peut tout s'autoriser pas vrai !



Commentaire de Colère

24/03/2019 11:31:49

Notre pays est infesté de gens corrompus. Dommage d'avoir à boycotter un monument comme Fontevraud, mais que faire d'autre ?



Commentaire de brugiere

24/03/2019 15:25:43

FONTEVRAUD. encore un scandale de gestion. On est désolé pour ce haut lieux de notre civilisation. Des voyous s'en mettent plein les poches et n'hésitent pas à dénaturer ces lieux. Je n'ai pas été le visiter dernièrement ( tout comme Montsoreau) puisque il est reconverti en art moderne, c'est à dire du NON art, spéculatif au profit d'autres voyous. mais c'est le propre de la France en plein chaos que de multiplier les horreurs avec l'argent des contribuables.



Commentaire de Destin Culture

24/03/2019 20:08:25

Force est de constater que les commentaires portent tous une vérité. Dommage que nos politiques soient coupés de leur raison d'être, de leur mission et sans ideal. La France est défigurée quand elle n'est pas démolie par des projets qui dégradent son patrimoine naturel et national. Il n'y a plus d'industries, plus de génie civil, plus d'emplois. La seule chose qui nous reste c'est le rayonnement culturel et touristique. Et la encore, on scie la branche sur laquelle nous sommes assis ! Désolant, navrant...



Commentaire de !!!

24/03/2019 20:21:49

Retailleau est aussi responsable en tant que président de région il ne pouvait pas ne pas savoir trop facile de se défausser !!!



Commentaire de gedeon

25/03/2019 08:32:21

Bien. Alors qu'attendent les élus (maires des villes concernées, députés et sénateurs concernés) pour déférer au tribunal administratif puisque manifestement il y a eu malversations. L'argent public c'est quand même l'argent du contribuable et tous en sont responsables de son utilisation. Les commentaires c'est bon. L'action et la mise au clair c'est mieux me semble-t-il. L'optimiste de service.



Commentaire de fanfan

25/03/2019 11:47:07

quand on parle des sommes d'achat des bancs et de la voiture autonome on parle bien de prix HT, il faut y rajouter la TVA



Commentaire de Bertrand49

25/03/2019 14:14:01

Y'en a marre de tous ces scandales autour desquels on retrouve des politiques !!!! Quand es-ce que la justice aura le courage de punir et de faire rembourser tous ces détournements au profit de personnes qui souvent n'en n'ont même pas besoin. La politique commence a être pourri par l'argent. Dehors les politiques véreux !!



Commentaire de Courtoisie

26/03/2019 14:06:31

Enfin des bonnes nouvelles ce magnifique monument mérite simplement d’être visité et non pas accaparé par des personnes voulant Leur photo dans le journal et de l’argent sur leur compte bancaire



Commentaire de Je suis en partie d'accord ...

26/03/2019 17:44:00

Je suis en partie d'accord, seulement en partie, avec Gedeon, oui tous ces messieurs et ces dames aussi évidemment, méritent le tribunal... mais pas le tribunal administratif, en aucun cas ! Le tribunal de commerce d'abord, comme tout dirigeant d'entreprise qui la mène à la faillite ou qui abuse sciemment de son poste auquel le tribunal peut alors l'associer au délit de "gérant de fait", délit qui relève ensuite directement d'un autre tribunal qui s'appelle le tribunal correctionnel ! Bien sûr ce circuit ne concerne que les petits artisans qui fautent, sans même parfois sans rendre compte ou l



Commentaire de gédéon

26/03/2019 18:09:21

Ravi de voir que certain est " en partie d'accord". Bien sur qu'il ne s'agit pas seulement du TA mais je voulais provoquer un peu. La nébuleuse est tellement complexe que chaque juridiction (au premier rang desquelles le TA) pourrait dans un déclinatoire de compétence dire si cela la concerne ou pas ou bien confier au tribunal des conflits cette mission lequel dirait qui doit être traduit devant tel ou tel tribunal (civil, pénal, commerce...) Mais pour cela il faut avant tout qu'une plainte soit déposée ou un mémoire ou une autre procédure. Alors qu'attendent les élus qui veulent se



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ