Vendredi 27 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Chinon. La confédération paysanne veut préserver les terres agricoles de la « boulimie » d'EDF

Le groupe EDF a récemment montré son intérêt pour racheter des terres agricoles autour de la centrale nucléaire de Chinon. Une éventualité qui n'est pas au goût de la confédération paysanne d'Indre-et-Loire, qui proteste contre ces extensions encore mystérieuses. « Préservons les terres agricoles de la boulimie d'EDF ! », déclare le collectif.

IMG

La confédération paysanne d'Indre-et-Loire proteste contre le rachat des terres agricoles par EDF autour de la centrale


En souhaitant agrandir son territoire autour des centrales de la région Centre-Val de Loire, notamment celle de Chinon, le groupe EDF s'est attiré les foudres du syndicat agricole de la confédération paysanne d'Indre-et-Loire. Vendredi matin, « plus d'une cinquantaine de paysan(ne)s, futur(e)s paysan(ne)s et sympathisant(e)s se sont retrouvés à Avoine pour alerter sur une prospection foncière commandée par EDF sur des terres agricoles du secteur, comme autour d'autres centrales en France », commente le collectif. En effet, le géant de l'électricité souhaite aussi s'étendre autour de la centrale de Belleville-sur-Loire (Cher) et celle de Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher).

Vers une augmentation des prix du foncier ?


«
En pleine campagne, vue sur les vapeurs de la centrale nucléaire. D'un côté, une parcelle déjà acquise par EDF, de l'autre, une des parcelles objet de la prospection foncière en cours par la Safer* pour le compte d'EDF. C'est ici que ce matin
(NDLR : vendredi 25 janvier 2019), les militant(e)s ont symboliquement installé des petites fermes pour rappeler que la terre agricole doit être protégée pour l'intérêt général ! », indique le syndicat de la confédération dans un communiqué, qui s'inquiète des ambitions de l'entreprise et craint une augmentation des prix du foncier dans la zone. Selon France 3, « EDF entretient le flou quant à la finalité de ses achats : constructions d'EPR (le réacteur pressurisé européen de troisième génération), centrale photovoltaïque, démantèlement de réacteurs… ».

Les riverains veulent connaître les ambitions d'EDF


Selon les explications du quotidien Reporterre, spécialisé dans l'écologie, « EDF cherche à acquérir près de 400 hectares de terres près de ses trois centrales nucléaires de la région Centre. Et maintient le flou sur ce qu'il compte faire de ce foncier. Des riverains inquiets redoutent un futur EPR ou une piscine d'entreposage de combustibles nucléaires usés ». Dans tous les cas, la confédération paysanne de Touraine « assure qu'elle soutiendra tout paysan qui ne souhaite pas vendre ses terres à EDF », « exige la transparence d'EDF sur le projet qui nécessite selon eux ces espaces » et « renouvelle son appel à acter sans tarder une loi foncière qui réaffirme comme mission prioritaire de la Safer la protection des terres agricoles, en allouant les fonds publics nécessaires ».

Nota Bene : Le communiqué complet de la confédération paysanne d'Indre-et-Loire, en cliquant ici.

* Safer : Société d'aménagement foncier et d'établissement rural.

4 commentaires :


Commentaire de Questions

29/01/2019 20:19:34

Radioactivité ou pesticides ?



Commentaire de Pierre Blanchaud

30/01/2019 08:58:21

La vocation de notre région et de la vallée de la Loire serait-elle de devenir en quelque sorte la poubelle nucléaire ?
Nous ne pouvons que nous en inquiéter fortement. Il m'apparait évident que ces terres seront consacrées, en priortité au stockage des déchets ultra toxiques et dangereux dans des piscines situées en bord de fleuve, laissant planner des risques de plus en plus préoccupants sur le devenir à plus ou moins long terme sur les populations riveraines de la vallée de la Loire.
Le gouvernement enferme la France dans le nucléaire : 58 réacteurs nucléaires produisent plus de 70% d



Commentaire de Manque une information...

30/01/2019 09:45:08

Ce qui n est pas dit dans l article, c est qu une tres grande partie de ces terres appartiennent deja a Edf...elles sont en exploitation par ces agriculteurs depuis treeees longtemps.



Commentaire de Nos territoires ne sont pas à vendre

04/02/2019 16:58:38

Il est légitime de s'interroger sur cette décision. Il est temps aussi de gouverner avec plus de transparence et d'ouverture.
Il serait aussi temps de réaliser que "énergies" ne va peut pas aller avec "renouvelables", "propres" ou "vertes". L'homme est énergivore par essence depuis qu'il existe. Personne ne renoncera aux ordinateurs, aux portables, au transport, etc....
En revanche, il faut accepter de changer nos habitudes: moins consommer c'est aussi consommer autrement. Moins dépenser, c'est aussi mieux isoler nos habitations.
Nos territoires, nos campagnes sont asservies et mises



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ