Lundi 23 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

A Saumur, ils ont porté plainte pour faire interdire le Glyphosate

Entourés des membres de l'association "Campagne Glyphosate 4972", Florent Dekens, 64 ans et Henri Grevellec, 76 ans, tous les deux habitants de Grézillé, commune du Gennois arboraient fièrement leur taux de glyphosate sur leurs teeshirts blancs pour aller porter plainte devant le procureur de la République de Saumur... Comme une centaine d'autres citoyens en France, ils souhaitent peser sur les décisions politiques...

IMG


Le mouvement est parti d'Ariège, s'est répandu en Bretagne et arrive en Anjou. "Les pisseurs involontaires du Glyphosate" organisent des réunions de sensibilisation et souhaitent, en multipliant les dépôts de plainte à travers l'hexagone, montrer que chacun d'entre nous a des pesticides dans le corps, le glyphosate en étant le marqueur. L'émission de France 2 "Envoyé Spécial" diffusée mi-janvier, a été le déclencheur. Les Angevins Florent Dekens, avec 0,71 ng/ml (nanogramme par millilitre) et Henri Grevellec 0,54 ng/ml sont bien en dessous de Julie Gayet qui s'était prêtée au jeu pour l'émission. "Nous sommes des consommateurs uniquement bio et notre taux est élevé, alors que le seuil toléré dans l'eau est de 0.1. Nous avons des pesticides dans le corps au-dessus de la norme autorisée".

Une action nationale

Pour la coordinatrice du mouvement "Campagne Glyphosate 4972", Marilaine Souchard, il s'agit de peser sur l'interdiction de l'utilisation du Glyphosate : "Notre objectif est de recueillir 1 000 plaintes sur toute la France afin de peser sur la décision. La plainte se fait contre 8 structures de production, contrôle et mise en marché au niveau européen pour mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée et atteinte à l'environnement. Nous souhaitons un seul procès, c'est pour cela que le contenu et la procédure sont les mêmes partout en France ». Mais tout cela a un coût. Il en coûte 130 euros par procédure, pris en charge par les citoyens qui souhaitent faire bouger les lignes. "85 euros pour l'analyse qui se fait en Allemagne et 55 euros pour les frais d'organisation de contrôle d'huissier", explique Marilaine Souchard

Des soirées d'information :
- Saumur 1er février MJC, place Verdun 20h
- Angers : 5 février Salle Marcelle Menet, 2 rue Clément Pasquereau 19 h
- La Flèche : 27 février Salle du Bas Rhin avenue d'Estournelles de Constant 20h
- Brain sur Longuené : 28 février Salle Communale 20H
- Le Mans : 8 mars Salle Edith Pial, 49 rue de l'Estérel 20h
Plus d'infos : campagne-glypho.4972@gmail.com - https https://campagne-glypho4972.wixsite.com/campagne-...

8 commentaires :


Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé

25/01/2019 15:05:52

voilà l'équipe qui lutte pour la planète propre et vivable pour vos enfants, descendants, Ayons le courage de les soutenir, ils le méritent. bravo 0 vous tous



Commentaire de jo

25/01/2019 17:39:37

cela s' améliore, on ne parle plus du Roundup qui est une marque mais du glyphosate qui une une matiére active qui ne peut agir que lorsque que l'on lui associe des adjuvants et là le hic personne les mentionent.on en trouve partout comme les fameuxE dans l alimentation.chez roudup au départ il venait de chine très nocifs .la matiére active est la seule que l on désigne bio ou pas . les adjuvants ne sont jamais mentionner comme les E. et c esteux qui me font peur.pour l émission de la 2, le bio avait plus de revenus car en plus de la pac il a des aides bio.l émission était nul pour une perso



Commentaire de Percereau

25/01/2019 17:45:39

Depuis quelques années, le glyphosate focalise la répprovation mais qu'en est-il de l'avenir de l'utilisation dans l'agriculture, entre autres, du propiconazole, du difénoconazole (famille des triazoles - fongicides), du bromure de méthyle en principe interdit, du métham-sodium récemment mis en lumière et interdit à son tour, de la soude caustique ?



Commentaire de jo

25/01/2019 17:52:49

pourquoi ne pas faire des analyses d urine sur les personnes concernées.salariés agricoles , exploitants agricoles tous ceux qui en ont utilisés par l intermediaire de la medecine du travail.cela serait plus juste que tous ces comédiens qui on les moyens de se les payer
ne pas attendre comme pour l arsenic de sodium qui vient juste d etre mis dans le tableau comme l amiante



Commentaire de CAUDET

25/01/2019 18:17:49

Quelle bonne initiative. Ces messieurs ont eu raison.
Merci à eux.



Commentaire de Airpur49

26/01/2019 07:48:13

Je pense que sur un sujet tel que celui-la mais aussi sur d’autres sujets qui demandent des connaissances précises, il faudrait donner la parole à un collège de scientifiques. Par expérience, pour avoir fait des analyses recherche de résidus de pesticides dans les produits alimentaires que nous commercialisons, nous avons retrouvé des molécules que nous n’avions jamais appliquées sur nos cultures. Après recherche, un scientifique nous a éclairé en nous démontrant qu’une molécule appliquée , au cours de sa dégradation par le végétal se transforme en d’autres molécules plus simples avant de di



Commentaire de rayann

26/01/2019 17:21:01

Tous cela me fais sourire car ont interdit le glyphosate aux particuliers comme si ils en utiliser massivement et d'un côté l'agriculture dans sa course aux rendements continue son utilisation, sous prétexte qu'aucun traitement ne peux remplacer le glyphosate il y a qu'a le voir dans les champs avant culture a la couleur des herbes, de qui ce moque t'on, le particulier est pris pour un c..s ,vous me direz c'est la mode aujourd'hui . Les désherbants d'origine chimique c'est l'interdiction pour tous le monde,ou rien et après ont se plaint des herbicides trouvé ci et là dans nos assiette



Commentaire de Anne B

30/01/2019 23:28:26

Rendons à César ce qui est à César et rappelons tout de même que l'association Campagne Glyphosate 4972 a été créée en novembre 2018. Donc l'émission d'Envoyé Spécial diffusée en janvier 2019 n'en a pas été le déclencheur. Elle a certes permis de mettre en lumière l'action de l'association mais c'est fortuit.
.
Par ailleurs, je tiens à préciser à Jo, faisant partie de ladite association, que nous ne sommes pas des "comédiens qui avons les moyens de nous payer" ces analyses. Cela a un coût et chacun d'entre nous s'est engagé après réflexion. 130 euros, ce n'est pas une paille (avec ou



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ