Lundi 23 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Longué-Jumelles. Bientôt un repreneur pour le centre hospitalier ?

Le lundi 21 janvier dernier, lors de la conférence de presse d'avant les vœux 2019 de l'hôpital de Saumur (relire notre article), le directeur Jean-Paul Quillet a évoqué l'avenir du centre hospitalier de Longué-Jumelles. S'il a rappelé que Saumur et Longué étaient « deux établissements bien différents », il a indiqué que la situation de l'hôpital longuéen allait peut-être changer. Effectivement, un appel à repreneur devrait bientôt être lancé.

IMG


Le centre hospitalier de Longué-Jumelles a connu un déficit structurel d'environ 1,5 million d'euros sur l'année 2018. Un montant quasiment égal à celui de l'hôpital de Saumur, situé entre 1,5 et 2 millions d'euros, alors que les budgets des deux établissements sont incomparables. « Les charges de remboursement d'emprunt sont beaucoup trop lourdes, même avec une activité à 100%. L'investissement était largement trop élevé », concède Jean-Paul Quillet, qui dirige les hôpitaux de Saumur et de Longué-Jumelles depuis le 1er septembre 2016.

« Un établissement en survie artificielle »

Début février 2018, l'hôpital de Longué avait été pris pour exemple dans un rapport de la Cour des comptes pour sa dérive financière et une gestion des travaux catastrophique, en précisant qu'il s'agissait d'un « établissement en survie artificielle » (relire). Un consultant avait été missionné pour réaliser un diagnostic sur la situation financière du CH longuéen. Le constat était le même que celui expliqué par Jean-Paul Quillet ce lundi 21 janvier 2019 : « l'hôpital n'est pas viable financièrement ». Pourtant, « l'ARS (NDLR : Agence Régionale de Santé) nous soutient avec une nouvelle aide de 450 000 euros pour finir l'année 2018. L'impact a été limité par rapport au déficit, mais nous n'allons pas pouvoir le combler entièrement ». Pour rappel, le rapport de la Cour des comptes expliquait que l'hôpital de Longué-Jumelles se retrouvait endetté sur 117 ans. Les magistrats, eux, parlaient d'un coût moyen par résident 50% supérieur à la moyenne !

Un appel à repreneur privé ou public

En collaboration avec le Conseil départemental de Maine-et-Loire et l'Agence Régionale de Santé, un cahier des charges sera rédigé dans l'optique d'un appel à repreneur « public ou privé », ajoute Jean-Paul Quillet (ci-contre). « Nous rentrons dans un processus décisionnel qui devrait durer pendant tout ce premier semestre de l'année 2019. Mais pour le moment, nous ne pouvons pas savoir ce qu'il en sera en termes d'offre de soins. Au mois d'avril prochain, on en saura sans doute un petit peu plus », conclut le directeur du CH.

9 commentaires :


Commentaire de feuilleton

23/01/2019 17:48:56

C'est un sujet depuis 10 ans au moins. Espérons que ce sera l'épilogue en 2019 avec uneˋ solution bonne pour les personnels et la population.



Commentaire de !!!

23/01/2019 20:58:08

Il en dit quoi Super Mortier ?



Commentaire de Stéphane c

24/01/2019 07:29:22

Pipo.pipo



Commentaire de Frédéric Mortier

24/01/2019 09:31:10

Bonjour,
Le Maire de Longué-Jumelles tient à préciser qu'il ne dispose à ce jour d'aucune information sur le sujet et déplore d'apprendre par voie de presse ce genre de situation.



Commentaire de Monique.g

24/01/2019 17:07:53

Comme dab quant il y a des mauvaises nouvelles il n'est pas au courant par contre quand quelque chose est positif même si il n'y est pour rien il récupère le sujet.



Commentaire de Frédéric Mortier

24/01/2019 18:08:15

Tout de même incroyable cette mauvaise foi Madame.



Commentaire de mise au point

24/01/2019 18:59:55

Bonjour,
le soucis ne vient malheureusement pas de la direction actuelle qui sans vouloir cirer les bottes à du mérite, mais de la précédente, et pourtant l'ancien directeur malgré son échec de gestion est comme par hasard en relation directe avec l'ARS, le sous directeur à une retraite dorée, la directrice économique sur le CHU d'Angers!!! par contre nous les employés de cet établissement qui restons sommes dans la M..... avec des emplois qui vont être supprimés à l'avenir et des familles dans la misère, merci à eux!!! c'est facile de diriger avec l'argent du contribuable, toucher le pacto



Commentaire de Pierre Blanchaud

25/01/2019 10:11:27

Un ennième épisode du transfert de la santé publique au privé.
Selon le viel adage, "Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage", qui veut torpiller le grand projet d'une santé publique basée sur le principe de solidarité, la pousse souterrainement à la faute et l'offre aux appétits du privé.
Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale a concrétisé pour 2018 la perspective des 15 milliards de réduction de crédits en 5 ans annoncée par Macron, dont l’hôpital est la première victime.
Macron, à la suite de Sarkozy et de Hollande, entend réduire le service public



Commentaire de degoutée

19/02/2019 11:03:05

J'apprends l'autre jour dans la presse que la cfdt retraité et "actif"un mot inconnu pour eux étaient stupéfiaient de la situation de l’hôpital de longué .Personnellement j'ai rendu ma carte de ce syndicat qui pense surtout a lui et son bien etre .Ils sont majoritaires et ont toujours validé et plus que cautionnés les decisions des deux directeurs precedents qui ont mis notre etablissement dans la situation actuelle.Dire amen pour etre bienvu et obtenir des faveurs,drole facon de concevoir le syndicalisme.



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ