Dimance 22 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Hospitalisation au centre hospitalier de Saumur : apport à la lettre ouverte de Michel Quéraud

Dans la continuité de la lettre ouverte de Michel Quéraud dans le Saumur Kiosque, le 23/08/2018, et qui alerte sur l'évidente dégradation de la qualité du service public de santé en général dans notre pays (relire notre article), César Reby, co-initiateur du groupe d'action de la France Insoumise de Saumur avec Mesdames Bernadette Fourré-Jousselin et Audrey Lima-Dubos, a souhaité livrer un apport, afin de « solliciter davantage de réactions ».

IMG


Mesdames, Messieurs,

S'inscrivant dans la continuité de la démarche de lettre ouverte de Monsieur Michel QUÉRAUD, que l'on pourrait d'ailleurs qualifier de "cri d'alarme", publiée dans le Saumur Kiosque il y a quelques jours maintenant (le 23/08/2018) ; afin de : "parvenir, tous, à faire évoluer les situations en étant revendicatif à bon escient", voici un apport faisant également office d'alerte et d'explications sur l'évidente dégradation de la qualité du service public de santé en général dans notre pays. A l'instant où Monsieur QUÉRAUD décrit le séjour de son épouse à l'hôpital de Saumur, voyons comment sont traités les patients de l'hôpital psychiatrique Philippe PINEL à Amiens, pour ne citer que l'exemple étudié par Monsieur François RUFFIN ou encore comment nous osons laisser nos ancêtres finir leurs vies dans des Établissements d'Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) où le personnel est le plus souvent en sous effectif, pour prendre conscience de cette réalité qui effraie dans le but de l'affronter plutôt que de la fuir.

Les descriptions de Monsieur QUÉRAUD sont suffisamment claires et alarmistes pour se décider à réagir. L'expérience vécue... devrais-je dire "subie", par l'épouse de Monsieur QUÉRAUD est une prise en flagrant délit des résultats plus que prévisibles des politiques d'austérité menées depuis au moins 20 ans par les divers gouvernements successifs. Combien d'expériences de ce genre serons-nous obligés de subir avant de décider communément de résister et d'aller vers un autre avenir ? Combien de jour la fonction publique hospitalière devra-t-elle
encore sacrifier en grève avant de parvenir à un résultat satisfaisant ? Faudra-t-il des suicides ? Comment peut-on encore s'enorgueillir de notre système de santé ? Nous faut-il décrire encore davantage une situation plus que honteuse pour un pays comme la France ? Comment ne pas s'indigner d'un tel constat !

Je partage tout à fait le diagnostic et les solutions envisagées par Monsieur QUÉRAUD, mais j'estime qu'il est de mon devoir citoyen de bien faire comprendre à tout un chacun qu'il ne suffit pas de proposer aux dirigeants des améliorations sur le plan matériel, humain, organisationnel ou structurel pour parvenir à nos revendications. Cette initiative est louable mais il nous faut d'abord nous réinvestir de nos droits, reprendre les rênes de notre nation. Nous ne pouvons pas nous contenter de proposer des solutions à nos élus quand ces derniers se comportent comme nos maîtres alors qu'ils nous doivent leur pouvoir. La dangereuse promiscuité qui les lie à la caste financière les fait entrer dans une logique de lutte pour leur propre survie politique à cause de la caste juste au dessus qui oeuvre à la conservation de ses biens ostentatoires contre... l'intérêt général. Car là est la clef du problème : face à cela, il n'y a rien d'autre que nous, nous seuls, certes, mais aussi nous tous. Le constat est peut-être triste mais c'est ici que se situe le débat lancé par la lettre ouverte de Monsieur QUÉRAUD. Nous sommes attaqués dans notre hôpital tout comme nous le sommes au travail, dans notre environnement naturel, dans notre démocratie, dans nos assiettes et parfois jusque dans notre foyer. Nos maîtres se prétendent "pragmatiques", prétextent n'appliquer exclusivement que des politiques adaptées aux situations sans tenir compte de quelque idéologie.

Pourtant, l'idéologie clairement établie qui se confronte aujourd'hui à la réalité du terrain hospitalier, c'est l'idéologie néo-libérale qui oeuvre à réduire les dépenses des hôpitaux afin de stabiliser la dette de la sécurité sociale, le fameux "trou de la sécu". Il faudrait réduire les salaires et le personnel dans les hôpitaux quand au même instant les prix des équipements médicaux et de bien des traitements sont en constante augmentation... Où est la gestion de long terme dans l'intérêt de tous ? Pourtant, la France compte bien des gens talentueux et de bonne volonté pour proposer et organiser ces améliorations. Le temps passe mais aucune amélioration. Nous devons prendre conscience que cette idéologie, devenue "parti pris" de nos élus, est incompatible avec l'intérêt général.

En espérant que cet apport puisse faire réagir les consciences du plus grand nombre. Pour conclure, posons-nous à nous-même une seule question : voulons-nous être soignés ainsi ?


21 commentaires :


Commentaire de juju

27/08/2018 16:29:04

RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL.je ne pense pas que parce que des cocos viennent crier avec le peuple pour faire le buzz que l'état va prendre des mesures.ce soir ils vont rentrer chez eux et voila.Cela fait des années que les gens se plaignent ,que le personnel alerte et quoi ????.Oui il faut que sa bouge mais les supermans du jour vont faire flop.Une qui devrait bouger et alerter l'ensemble de ses collègues et son gourou est Mme st paul.



Commentaire de Nostromo

27/08/2018 17:44:52

Juju représente bien la société d’aujourd’hui « oui il faut que ça bouge » ... mais que les autres bougent ! Nous sommes dans un monde libéral où l’argent domine tout, nous avons même élu un banquier à la tête de l’état... ! Ça me fait penser à un slogan d’une société d’assurance mutuelle maladie « je suis en bonne santé, je ne vais pas payer comme un malade », beau résumé de la solidarité.
Les hôpitaux sont gérés comme des entreprises, il faut que ça rapporte, s’il y a trop de malades tant pis pour eux. La plupart des médecins aujourd’hui ne veulent plus faire de gardes, la sécurité social



Commentaire de Francis Prior

27/08/2018 18:56:20

Ah le service public d'antan!!! Ca s'était du bon, du sur, du garanti… Mais voilà est ce si vrai? Malgré tout ce que l'on dit il y a des faits, des faits qui ont la vie dure. L'espérance de vie progresse, jamais les enfants ne sont restés aussi longtemps en étude, jamais les crimes de sang n'ont été aussi peu nombreux, jamais les agressions sexuelles n'ont été autant combattues, jamais autant de pratiques sportives ou culturelles n'ont été offertes à la population par les communes ou les intercommunalités, jamais il n'y a eu autant de piscines de patinoires, etc. Et pour le troisième âge jamai



Commentaire de Gédéon

27/08/2018 18:58:23

Basique et presque naïf...Mais pourquoi les pharmaciens prélèvent-ils (tout à fait légalement d'ailleurs, ce n'est pas ce que je critique) 1.02 € sur chaque boite de médicament à titre de "conseil dispensé" au patient, alors que le médecin traitant a déjà informé le patient sur la manière dont il doit le prendre. "1 matin/midi et soir pas plus hein !" Et hop, 1.02 € dans l'escarcelle du pharmacien. Ne serait' il pas plus judicieux que cela vienne alimenter le budget commun de la Sécu ? Voilà un autre sujet pour Mme la Député...qui ne connait peut-être pas ce mécanisme...C'est la-dessus par ex



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé

27/08/2018 20:22:06

Mr. PRIOR, je vous trouvais parfois plus logique, moi vieux dinosaure de Saumur comme on m'appelle, je ne compare pas la médecine actuelle à celle d'autrefois, nos scientifiques, nos prof, nos médecins ont fait des progrès , mais ce sont nos Elus, nos technocrates qui ne suivent plus, tout se met en place depuis l'Elysée sans approche avec le monde d'aujourd'hui, avec la misère, avec cette souffrance que l'on méprise, en effet Madame la Dépûtée au lieu de vous occuper de la Chine, vous auriez dû " accompagner " les Marcheurs saumurois à la recherche des voix pour les prochaines élections, m



Commentaire de Halte au sketch!

27/08/2018 21:10:20

Je ne vois pas ce que vient faire une obscure formation politique d'extrême gauche dans le récit d'un quidam, mari d'une patiente qui a quelques reproches à faire à l'hôpital de Saumur?

Pas de tapis rouge déroulé lors de son arrivée, absence d'une cohorte de spécialistes pour ausculter l'auguste vieille, pas de chambre individuelle et climatisée allouée au sein du service des urgences, j'en passe et des meilleures.....

En bref arrêtez de nous emm... et allez cherchez du public et du soutien sur vos "terres", en Seine St Denis



Commentaire de Bravo Halte au sketch !

27/08/2018 21:59:47

La solidarité de M. Q s'arrête où commence celle d'autre truie...CQP..blague ou net...



Commentaire de fred

28/08/2018 07:37:39

Mémé tu critiques mais ton melenchon ferait la meme choses voir pire.Vous voyez tous en lui un sauveur et il est la comme les autres pour s'engraisser.Alors oui il faut que sa bouge et que chacun accepte de supprimer es petits privileges.



Commentaire de saumuroise

28/08/2018 09:32:56

Les moyens insuffisants en personnel et places disponibles ne sont pas à l'origine de tous les maux du monde hospitalier. Il y a aussi beaucoup à dire sur le savoir être de certains professionnels de santé pour qui vous n'êtes qu'un patient sans âme : on vous adresse la parole en vous infantilisant en vous disant : il va bien le p'tit monsieur aujourd'hui, lorsque vous êtes relégués en gériatrie faute de place, on vous hurle dans les oreilles alors que vous n'êtes pas sourd, les portes sont ouvertes sans ménagement et respect de l'intimité, et j'en passe car malheureusement au vue de mes brefs



Commentaire de Maurice L

28/08/2018 10:04:39

Quelle bande d'oisifs !!! Nos retraités et autres profiteurs qui pleurent. Après avoir fait le hold up générationnel du siècle en spoliant et endettant les générations futures ( plus de temps passé à la retraite qu'au travail, voire jamais travaillé pour les anciens ptt, cheminots, edf and co...). On vous avait prévenu que c'était pas soutenable, vous n'avez rien voulu entendre, gaspiller l'argent publique sans vergogne, et bien vous voilà arrivés au bout de votre système, plus d'argent pour vous soigner. Bien mérité vous étiez prévenus !

Ralez, ralez sur ce pauvre hopital, d'ici peu i



Commentaire de bruno boron

28/08/2018 14:39:26

Aucun commentaire du directeur de l'hopital pour se justifier et surtout defendre son personnel.



Commentaire de Guy Moncourt

28/08/2018 18:10:42

Je connais suffisamment Michel Quéraud pour affirmer qu\'il n\'a pas travesti la vérité concernant le fonctionnement de l\'hôpital de Saumur. Ses révélations sont très inquiétantes, il serait temps que les responsables prennent les mesures qui s\'imposent pour que le service rendu aux patients soit sécurisé.



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé

28/08/2018 21:36:31

PSEUDO Maurice L. pas assez franc pour donner son nom, bref puisque c'est autorisé !! un jour ma petite fille adulte, qui ne travaillait pas ! dans une discussion m'a fait la remarque " c"est nous qui payons votre retraite " !! à savoir qu'elle à préféré faire des gosse plutot que travailler, alors j'en ai marre de ces discours de jeunes CONS, comme vous, les premiers emplois que j'ai eu je travaillais 48 h/semaine, et quand je suis entrée dans le médical, là il n'y avait plus d'heure !!, j'ai travaillé en élevant deux enfants à qui j'ai insufflé le gou



Commentaire de daniel baillargeau

29/08/2018 08:30:46

Mémé mitho .a l'ecouter elle a tellement de vie qu'elle doit avoir 2000 ans(peut être la sœur de jc)Et oui le fameux jean claude né il y a 2018 ans .Si nous prenons vos commentaires depuis le début du kiosque vous avez ue tellement de boulot et la nous apprenons que vous avez travaillez dans le médical(peut etre dans un labo et plus précisément dans un bocal comme cobaye pour les expériences).Impressionnant la vie de mémé,vous devriez éditer vos affabulations un peu comme Martine .Mémé a la plage,mémé a l'hopital etc.



Commentaire de une soignante

29/08/2018 12:20:05

A tout ceux qui critique l'hopital et surtout sont personnel.Accepteriez vous de vous occuper des autres .de les laver,les torcher,les soigner,ramasser leurs affaires !!et bien d'autres encore.Aussi de prendre des baffes,des crachats,des insultes etc etc sans parler de récupérer infection,maladie,puces et j'en passe.aussi de faire des heures et que l'on vous disent a non pas d'heures supplémentaires mais rester quand même car nous avons besoin de vous .d’être rappeler le week end pour venir remplacer ,de changer x fois d'horaires une fois du matin a 6h une autre du soir a finir a 21h (normalem



Commentaire de bernadette fourré-jousselin dite mémé

29/08/2018 19:12:38

Monsieur Daniel Baillargeau, et OUI, mémé à beaucoup travaillé dans sa vie, , et vous, racontez la, votre vie, je vous souhaite qu'elle soit aussi riche en événements que la mienne, des joies, des peines comme tout le monde, plus trés mobile, car elle à marché, pédallé, pris le métro tôt le matin, par tous les temps, sa vie est si longue, qu'elle a gagné sa retraite, et peut-être que je pourrais vous clouez le bec, toute vieille dinosaure que je suis, avec la tête qui fonctionne encore bien, mieux que les jambes, mais j'adore quand on me raille et que je lis vos pauvres commentaires, car je



Commentaire de Mais Mémé...

29/08/2018 20:20:14

Révolutionnaire en tout. Maintenant vous fustigez contre votre petite-fille.
Mais Mémé avoir des enfants est une merveille et une responsabilité.
Elever ses enfants est le plus beau métier du monde.
Si chacun gardait ses enfants à la maison pour les éduquer et les aimer, le monde tournerait mieux.



Commentaire de véro

30/08/2018 08:09:17

Mémé tu nous saoule.Tu raconte n'importe quoi et sous couvert de ton age et ta soit disant experience tu gave les gens .Nous allons demander a jackie qu'il t'installe dans le musée du chateau afin que tu raconte tes histoires aux touristes.Et excuse nous pauvre saumurois de ne pas avoir pris le métro saumurois .A ma connaisance il n'est meme pas budgeté pour 2019.



Commentaire de @Maurice L

30/08/2018 08:55:55

La psychose est une altération de l’esprit qui se traduit par des obsessions et une altération de la réalité. Je vous conseille cher Maurice de consulter au plus vite. Je ne sais pas si l’hôpital de Saumur possède un service de psychiatrie mais vous pouvez aller sur Angers ou Tours.
Cordialement.



Commentaire de Francis Prior

30/08/2018 09:16:46

Dommage que l'on ne puisse aborder aucun des sujets proposés par le Kiosque sans une volée d'injures et d'invectives. Pourtant ce sont ces débats qui fondent la démocratie qui permettent de prendre une position éclairée fut elle provisoire. Je ne sais plus qui a dit "le doute est l'immarcescible jeunesse de l'esprit". On doit être très vieux dans pas mal de chaumières.



Commentaire de Raymond Froumenty

30/08/2018 11:04:09

Je partage votre dernier commentaire de M.Prior...Avons nous perdus tout sens de l'échange apaisé...L'informatique , les réseaux sociaux OK, mais échanger vraiment, sans invective, même et surtout si l'on n'est pas toujours en accord avec les arguments de l'autre...Demandez mon adresse mail au Kiosque je l'autorise à vous la communiquer, personnellement. Peut-être arriverons nous à apporter quelque chose... L'utopiste de service. RF



page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ