Lundi 23 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Un patrimoine saumurois mis en avant par la BPI

L'image du savoir-faire saumurois annoncée par le président de la Banque Publique d'Investissement suite au rachat de la sellerie Butet en Juillet dernier par le Groupe LIM (notre article du 31 juillet dernier).

IMG


(Source BFM TV) Créé en 1998 en Dordogne, le groupe LIM s'est constitué un petit empire industriel dans la sellerie haut de gamme à coup d'acquisitions. Son dernier rachat en date, la société Butet, originaire de Saumur, conforte ses positions à l'export où LIM réalise 60% de son activité totale. En 20 ans, cette PME de Dordogne est devenue la reine de l'exportation dans la selle d'équitation sportive haut de gamme. Le groupe LIM (Leather in motion) a reçu le prix "savoir-faire exportateur de l'année" en décembre 2017, figurant au palmarès MOCI qui a distingué huit PME et ETI pour leur activité à l'international. Créé en 1998 sous le nom de CWD, devenu LIM en 2013, la société spécialisée dans la sellerie sportive emploie 546 salariés. Passée par l'accélérateur de Bpifrance, cette PME devenue ETI (entreprise de taille intermédiaire) affiche un chiffre d'affaires de 50,5 millions d'euros en 2017. Elle en réalise 60% à l'export dans 12 pays et 4 continents, avec 38% de son activité en provenance des seuls États-Unis où 70 collaborateurs sont employés sur place. Sur d'autres marchés plus lointains comme la Chine ou le Japon, LIM recourt à des distributeurs locaux. Une succession de rachats ciblés Sa croissance est alimentée par une politique active de rachats ciblés, effectués en France pour l'essentiel. Le sellier basque Devoucoux et le gantier Morand, qui lui apportent un savoir-faire complémentaire dans le travail du cuir, sont respectivement tombés dans son escarcelle en 2013 et 2017.

Butet, le "Petit poucet de la sellerie de luxe"

Sa dernière acquisition en date, annoncée le 30 juillet 2018, est la société Butet. Originaire de Saumur (Maine-et-Loire), elle est qualifiée de "petit Poucet français de la sellerie de luxe". Forte de 40 salariés, cette PME exporte 70% de ses 5,3 millions de chiffre d'affaires dans le monde entier, avec ses selles réputées pour leur look épuré. Le groupe LIM bâtit une stratégie d'intégration verticale Outre sa réussite à l'export, le succès du groupe LIM vient aussi de sa stratégie d'intégration verticale qui lui assure la maîtrise de la chaîne de valeur. En plus de ses trois ateliers de fabrication, il possède deux tanneries ainsi qu'un fabricant d'arçons (le châssis de la selle). Son service de R&D (recherche et développement), axé sur l'innovation, lui permet de présenter des selles connectées qui analysent les performances du cheval. Le groupe possède toujours son siège à Nontron (Dordogne), ville de tradition industrielle, où la présence depuis les années 1990 d'un grand atelier de maroquinerie du géant Hermès est un gage de saine émulation pour LIM. https://www.linkedin.com/feed/update/urn:li:activ...

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ