Jeudi 19 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Evolutions et perspectives du commerce en Maine-et-Loire : la CCI s'engage

Dans le cadre de ses missions, la CCI de Maine-et-Loire apporte son soutien au développement et à l'attractivité commerciale du département. A ce titre, elle a proposé une réunion d'échanges le 11 avril à 14h30 à Angers pour évoquer l'évolution du commerce, les perspectives et les projets en cours. Ce fût également l'occasion de présenter l'Observatoire du Commerce – édition 2018 qui recense l'offre commerciale sur les territoires pour la période entre 2010 et 2017.

IMG


Devant l'urgence de la revitalisation des coeurs de ville, le gouvernement a récemment annoncé la mise en place d'une politique globale d'intervention. Parmi les enjeux de reconquête des coeurs de ville, celui de la revitalisation commerciale est essentiel : la vacance commerciale dans les centres s'est fortement accentuée depuis 10 ans.
Les causes de ce phénomène : augmentation des loyers commerciaux, accessibilité des centres villes, concurrence du e-commerce et surtout augmentation du parc de surfaces commerciales dans les zones périphériques et la surproduction de surfaces de vente.
En Maine-et-Loire, l'évolution des projets commerciaux avec en ligne de fond la question des équilibres commerciaux, complémentarité centre-ville, centre-bourg/périphérie, ambitions territoriales, reste totalement d'actualité. Les projets ne manquent pas…
Face à ce constat, il s'agit de provoquer une prise de conscience collective et faire émerger des solutions concrètes. La CCI de Maine-et-Loire alerte depuis des années sur les risques liés au développement de centres commerciaux périphériques au détriment des centres-villes et centres-bourgs.
Aussi la CCI entend poursuivre son engagement en faveur de la revitalisation commerciale et la reconquête des coeurs de ville, en partenariat étroit avec les élus locaux et les acteurs publics et privés du commerce dans les territoires.

3 propositions : anticiper, revitaliser, réformer

Anticiper les risques de vacance commerciale : 10, 4 % c'est le taux moyen de vacance commerciale dans les centres des villes moyennes en 2015 contre 6,1 % en 2001. A Angers, en
2017 c'est 9,6 %, à Saumur, 7,3 % et Cholet 16,7 %.
Les actions :
- renforcer l'observatoire du commerce départemental,
- développer la bourse de l'immobilier d'entreprises (identifier les locaux commerciaux, locaux d'activité via la plateforme www.immobilier-entreprises49.com
- renforcer le dialogue entre acteurs publics et privés de l'immobilier commercial avec les professionnels de l'immobilier d'entreprise et le Club Immobilier Anjou
- Aide au développement des associations de commerçants,
- Etudes et conseils pour faciliter la prise en compte des équilibres commerciaux,

Réintégrer les enjeux de revitalisation commerciale dans les stratégies d'urbanisme
Les actions :
- Assurer une cohérence entre les documents d'urbanisme et la règlementation commerce.
- Améliorer le dispositif des CDAC qui ne prend pas en compte les critères économiques dans les décisions liées aux implantations

Réformer les outils financiers et fiscaux
Les propositions :
- Réformer le FISAC pour répondre à l'ensemble des besoins des commerçants
- Réaffecter la Tascom pour la modernisation des centres-villes

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ