Jeudi 19 Mai
Saumur | Doué-la-Fontaine | Longué | Baugé | Thouars | Loudun | Chinon | Avoine | Bourgueil
VIE DE LA CITÉ

Saumur. Des pourparlers pour mieux réorganiser l'IFCE

Depuis le début du tourbillon administratif, l'intersyndicale s'inquiétait de la non réaction de Jean Cézard, le directeur de l'Institut national du cheval et de l'équitation. Aujourd'hui le dialogue semble renoué, et le contrat d'objectifs et de performance (COP) implique une modification considérable de la structure.

IMG


Le conflit social s'amorce en 2016 (relire notre article de 2016 en cliquant ici) quand la cour des Comptes stipule la suppression de l'institut. En fait, la fusion entre les « Haras nationaux » et l'École National d'équitation (le Cadre Noir) est jugée mal orchestrée. Accusée de causer une absorption de 50 millions d'euros de subventions par an, sans résultats. À l'époque, ces constatations avaient mis en danger l'existence de l'institut par son côté non-viable. Pourtant, l'IFCE doit faire face. Son directeur Jean Cézard, depuis janvier 2017, prend la pleine mesure des revendications.

Des interrogations du côté des salariés

Le rendez-vous du 29 mars 2018 de l'intersyndicale n'avait fait que rajouter de l'huile sur le feu (relire notre article en cliquant ici). Alerté par les inquiétudes de l'intersyndicale des employés, les attentes sont fortes quant à l'action proposée par le directeur Jean Cézard. L'épisode de rencontre du 5 avril entre les syndicats et les ministères de tutelle des sports et de l'agriculture a permis de décider sur le plan à suivre du COP (contrat d'objectifs et de performance). À cette occasion, plusieurs points ont été abordés et notamment la question épineuse des suppressions de postes.

Un plan d'action au cœur du tumulte

Le contrat d'objectifs et de performance prévoit en effet une restructuration importante des postes et compétences de l'IFCE pour les 5 ans à venir. On prévoit la suppression de 180 emplois par cette prise de décisions. Néanmoins, le nombre de chevaux ne devrait pas progresser par rapport aux postes conservés, qui vont voir leurs compétences redistribuées au cours des négociations.

Consolider l'action de l'Institut

Basé à Saint-Hilaire-Saint-Florent (49400), l'institut chargé de promouvoir l'élevage équin et du rayonnement de l'équitation espère engager un dialogue social durable pour assurer la pérennité de l'institut. Une mutation qui s'annonce importante en négociation. Quant à Jean-Michel Marchand, président de l'IFCE, emboite le pas au directeur notamment en matière de recherche et développement. Un laboratoire pourrait permettre aux jeunes professionnels de se former 3 ans sur le site et de s'émanciper ensuite sur un autre site. « Consolider l'existant » affirmait-il en 2016. À l'époque aussi, la volonté était de renforcer ces deux pôles d'actions qui allait conforter l'expertise de l'institut dans la filière équine.

10 milliards d'euros en circuit


Le Cadre Noir inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO désire renforcer la présence de professionnels et ainsi faire rayonner le savoir-équin au niveau mondial. En ce sens, l'école deviendrait un ambassadeur d'un art du spectacle équin unique et de la mise en valeur du monde équin. Sur les 24 haras nationaux gérés par la structure, dix auraient été d'ores et déjà vendu. Trois cherchent encore un propriétaire. Le défi est crucial : le contrat d'objectifs et performance étudie le remplacement du directeur adjoint général et la convergence des compétences entre les neuf sites.

Il n'y a pas de commentaire à cet article. Soyez le premier !


page-precedente

Ajoutez un commentaire à cet article :

 

Les commentaires ne seront pas corrigés.
Ceux comportant des mots grossiers ou portant atteinte à l'intégrité des individus n'étant pas publics ne seront pas publiés.
La courtoisie n'empêche pas la libre expression, nous vous rappelons aussi que le débat s'enrichit d'idées et non de critiques aux personnes.

 

(n'apparaîtra pas
sur le site)

(Email)


Si vous ne réussissez pas à mettre un commentaire, pensez à mettre votre navigateur internet a jour. Pour déposer un commentaire vous devez avoir javascript actif.

Me prévenir si un autre commentaire est déposé pour cet article.

 


Votre commentaire sera publié après modération.

Pour faciliter la lecture des commentaires, la longueur des commentaires est réduite et le nombre de caractères est limité ? 600...

 

 


Créez votre article ! ICI



PUBLICITÉ
PUBLICITÉ